AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et bah me voilà perdue zut ... [ PV Eve ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Cassandre A. Meyers

avatar

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 29
Race : Humaine
Pouvoir : Ma confiance aveugle est un pouvoir oO
Avatar : Nina Dobrev
Date d'inscription : 24/04/2009

• Remove your costume •
• Relations:
• Pseudo: HEROIN
• Avatar by: HEROIN

MessageSujet: Et bah me voilà perdue zut ... [ PV Eve ]   Lun 27 Avr - 16:59

    M’ennuyer, c’était le genre de chose qui m’arrivait assez régulièrement. Je n’aimais pas rester sans rien faire, bon tout est relatif bien sur. Rien faire, à admirer quelque chose, était selon moi, une occupation déjà suffisante. Mais je n’étais pas non plus connue pour être le genre de fille à tenir en place trop longtemps. Trop d’énergie réside en moi, pour que je me permette de la contenir.
    Je me demandais souvent si cela ne venait pas de mon pouvoir peut être. C’est vrai que maîtriser le feu doit demander beaucoup d’énergie. J’avoue n’avoir jamais vu les choses ainsi, mais peut être, est-ce l’explication la plus plausible. Et après tout je m’en fiche un peu, déborder d’autant d’énergie, c’est quelque chose d’assez pratique après tout. Je ne crains que très rarement la fatigue, je peux être une grande sportive. Puis y a tellement de chose à apprendre, ça serait dommage de passer des heures à dormir, plutôt que de lire par exemple.
    C’est, ce à quoi j’avais dédié une bonne partie de la nuit. En tout et pour tout j’avais du dormir, quatre heures peut-être, et comme à mon habitude, j’étais toujours aussi vive. Je me demandais par quoi je pourrai bien débuter ma journée, n’ayant cours que l’après-midi, cela me laissait pas mal de temps pour moi.
    Avant toute chose, il me fallait une bonne douche. Je ne savais jamais si je l’a prenais glacée ou non, la température, étant une notion que je n’avais jamais eu, et n’aurai probablement jamais. Encore un avantage. Je dois reconnaître que je voyais rarement les choses en noir, tout me semblait tellement beau et fascinant. Puis selon moi, tout doit arriver pour une bonne raison, donc autant prendre les choses du bon côté.
    Après ma douche, ma corvée quotidienne était sans nul doute, l’habillage. Si vous n’étiez pas en mesure de ressentir, ni froid, ni chaleur, vous mettriez quoi ? J’avais décidé depuis un moment de mettre seulement ce qui me plaisait, en tenant un peu du temps extérieur. Mais me sentant plus à l’aise dans ces vêtements légers je passais souvent pour une folle. J’avais compris, qu’en ce mois-ci valait mieux que j’opte pour des vêtements un peu plus chaud, mais pas trop, je voulais me sentir à l’aise. J’optais donc pour un pull assez léger, et un jeans. Une fois ma paire de botte enfilée, je pouvais partir.

    Aujourd’hui j’avais envie d’une petite balade en forêt. Je la connaissais déjà, pour y avoir fait plusieurs balades, mais j’adorais y retourner. Son côté paisible me plaisait beaucoup. Durant le trajet, tout pouvait attirer mon attention. J’avais conscience, que mes sourires et ma curiosité pouvaient parfois être agaçants, mais j’avais surtout l’air contagieuse, ce qui me plaisait.
    Les êtres « normaux » avaient l’air tellement tristes, je ne comprenais jamais vraiment pourquoi. L’existence est tellement précieuse, j’ai la sensation qu’ils ne se rendent pas compte de cette chance.
    Mais à trop me perdre dans mes pensées et théories, je m’étais malencontreusement, perdue.

    Ne perdant pas le sourire, m’amusant plutôt de la situation, j’empruntais des sentiers sans même savoir où j’atterrirais. Je commençais même à parler seule et souvent pour dire n’importe quoi, pour ne pas changer. «  Petit esprit de la forêt, une jeune fille s’est égarée ici, il me faut de l’aide. » J’avais conscience que si je n’étais pas seule, j’allais passer pour une dingue, et ça non plus ça ne changerait pas de mes habitudes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve P. Leigh

avatar

Féminin Nombre de messages : 155
Age : 23
Race : Immortelle
Pouvoir : Contrôle des mouvements
Avatar : Natalie Portman
Date d'inscription : 27/02/2009

• Remove your costume •
• Relations:
• Pseudo: Saturne
• Avatar by:

MessageSujet: Re: Et bah me voilà perdue zut ... [ PV Eve ]   Lun 27 Avr - 18:47

« OMEGA !! SORS D’ICI !! »

Dixième fois, minimum. Qui est Oméga ? Tout simplement ma meilleure amie, mais aussi, et malheureusement pour moi, ma cochambraire. Rester des éternités sous la douche était une de ses spécialités les plus dérangeantes et les plus habituelles.
Je poussai un long soupir avant de me laisser tomber sur le sol, dos appuyé contre la porte de la salle de bain. Je fermai les yeux et tentai de vider mon esprit, comme Oméga me l’avait conseillé. J’étais tout bonnement épuisée en ce moment. Et je vous entend déjà : une immortelle ne peut pas être épuisée, mais, moi, si. Et j’ignorais pourquoi. Je ne ressentais pas une fatigue humaine, où divers symptômes, les yeux qui brûlent, bâillements incessants ou bien incapacité à se concentrer, vous assaillent. Non, moi j’avais l’impression d’être dans un rêve perpétuel. Même si je savais que j’étais bien là, que tout était réel, tout semblait s’écrouler autour de moi. Soudain, la porte se déroba derrière moi, et je perdis l’équilibre avant de me rattraper sur ma main droite.

« -Encore cette fatigue, hein ? me demanda ma meilleure amie.

-Mouais… Mais je sais que ça passera. T’en mets du temps à te doucher ! Je dois me grouiller, je déjeune avec Nath ce midi, répondais-je avec un ton accusateur.

-Déjeuner ? pouffa-t-elle. Depuis quand tu manges, toi ? »

Je poussai un grognement en guise de réponse avant de passer devant Oméga. Cette dernière me dévisageait d’un air songeur, enveloppée dans une serviette grise, ses cheveux bruns dégoulinant et tombant sur ses épaules frêles.

« Tu devrais en parler à quelqu’un d’autre que moi. Quelqu’un qui s’y connaîtrait peut-être un peu mieux… »

Je secouai la tête pour lui faire comprendre que j’étais résignée à m’en sortir seule et rentrais dans la salle de bain. Envahie de buée, évidemment. J’attrapai une serviette pour essuyer le miroir, sans me soucier des traces éventuelles. Ça, ce serait le problème des femmes de ménage, pas le mien. Je me maquillai machinalement et rapidement, rassemblai mes cheveux en une queue de cheval et sorti de la pièce, trop embrumée à mon goût.

« -Ève, il n’est que dix heures, et tu pars déjà ? Tu as rendez-vous à quelle heure ?

- Midi et demi… affirmais-je en chaussant mes richelieus, mais il vaudrait mieux que je chasse si je veux éviter un nouveau carnage tout à l’heure… »

Je jetai un regard à Oméga. Elle affichait une moue compréhensive :

« Je t’aurais bien accompagnée, mais je suis pas vraiment prête là… expliqua-t-elle en me désignant ses cheveux trempés. »

Je lui renvoyai son sourire et partis de la chambre à grand pas en lui lançant un « Sois sage !! ». Je dévalai les escaliers, ravalant l’envie de rendre une petite visite aux hybrides ou aux métamorphes. Une fois m’avait largement suffie. J’arrivai bientôt dans le vaste hall d’entrée et quittai l’hôtel sans prêter attention aux personnes qui s’y trouvaient. Me sachant assez difficile au niveau de la « nourriture », je me dépêchai de me rendre à la forêt. J’arrivai rapidement à destination et me mis à la recherche de victimes potentielles. Soudain, une odeur plus qu’appétissante vint chatouiller mes narines. Qu’était-ce ? Ours, puma, biche ? J’étais tout simplement incapable de l’identifier, bien qu’elle me soit familière… Je progressai lentement dans les bois, m’enfonçant peu à peu, suivant le mystérieux parfum. J’aiguisais mes sens au fur et à mesure, plus particulièrement mon ouïe, à qui j’accordais une confiance presque aveugle.
Laissant les sons me guider, je distinguais peu à peu une forme dans l’ombre des arbres, et je m’en approchais dangereusement prenant soin à ne faire aucun bruit. Soudain, j’entendis un « Petit esprit de la forêt, une jeune fille s’est égarée ici, il me faut de l’aide. » Hein ? Oui, cela ne faisait aucun doute, il fallait vraiment que je me repose… J’oubliai rapidement l’incident et continuais de marcher.
Lorsque je fus à une quinzaine de mètres, je m’arrêtai pour prendre mon élan. Je ne pouvais voir de quoi il s’agissait, mais l’odeur me suffisait à comprendre que l’animal ne me décevrait pas. Et, sans aucune hésitation, je bondis sur la bête.

« AAAAAAAAAH !! »

Je m’écartai brusquement. Une métamorphe. Bon Dieu, je le savais ! Je me pinçai les lèvres pour garder un contrôle plus ou moins bon et réprimais l’envie de l’insulter. Mais s’excuser serait probablement plus adapté à la situation.

«Je suis désolée, je chassai, et tu m’as … surprise. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre A. Meyers

avatar

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 29
Race : Humaine
Pouvoir : Ma confiance aveugle est un pouvoir oO
Avatar : Nina Dobrev
Date d'inscription : 24/04/2009

• Remove your costume •
• Relations:
• Pseudo: HEROIN
• Avatar by: HEROIN

MessageSujet: Re: Et bah me voilà perdue zut ... [ PV Eve ]   Sam 2 Mai - 12:21

    Je le savais pourtant, la forêt n’est pas fréquentable. J’en avais entendu des choses, et j’avais aussi conscience de ce qui pouvait m’attendre ici, croiser un immortel n’était pas vraiment recommandé. Je m’étais jamais vraiment formalisée face à ce genre de créature, après tout j’étais tout aussi à part, même si je ne les comprenais pas très bien, mais je doutais qu’ils se comprennent eux même. J’en avais entendu de belle sur eux, mes oreilles trainant toujours aux mauvais endroits si l’on peut dire ainsi. J’avais pu entendre certain les qualifier de « pourriture » ou encore de « parasite » je trouvais tout cela exagéré, après tout les connaissaient t-ils vraiment ? J’en doute, même avec ma plus grande curiosité, et en ayant eu une vague conversation avec l’un d’entre eux, je n’avais que très peu réussi à cerner le personnage …

    FLASHBACK

    Les ruelles sombres, voilà un endroit généralement évité par les jeunes filles et même par toute personne un temps soit peu prudent. Apparemment je n’étais pas de ces personnes. Qu’importe, je préférais découvrir les choses par moi-même, comprendre pourquoi, il en fut toujours ainsi, pourquoi en serait-il autrement ?
    Depuis les quelques mètres que j’avais parcouru je me sentais suivi, je sentais une présence derrière moi, à l’affut de chacun de mes mouvements, examinant avec précision ma manière de me mouvoir, ma vitesse, j’ignorais comment je pouvais être aussi observatrice même dans un simple ressentit, peut être l’instinct je n’en sais rien. Toujours est-il que cela continuait de m’intriguer, je ne voulais pas changer de trottoir, bien que celui-ci était infesté d’ordures et pourritures en tout genre, même si l’air devenait irrespirable, je voulais le voir. Oui car j’avais cette certitude il s’agissait d’un homme. Je m’aperçus que les personnes empruntant ces ruelles l’empêchaient d’agir, je m’engageai alors dans une autre bien plus sombre, l’odeur plus nauséabonde que jamais, j’étais écœurée par tant de saleté de pourriture à ce niveau là. Mais sans que je n’ai eu l’occasion de m’en apercevoir, l’homme en question me sauta dessus, d’un simple geste de la main ma télékinésie m’aida à attirer une vieille planche en bois non loin de là, qui s’enflamma bien vite, j’allais l’assainir d’un coup avant que cet homme ne bondisse en arrière tout crocs dehors, la rage dans les yeux , il regardait avec intensité la planche de bois, je voulais comprendre, est-ce le feu ? J’éteignis la planche, son pas était moins sur, son regard inquiet était posé sur moi. Je regardais très furtivement autour de moi, et j’enflamma la poubelle autour de moi, les effluves me donnaient la nausée, mais qu’importe peut être qu’ainsi j’aurai une réponse. L’homme recula, progressivement, il n’avait pas l’air de vouloir complètement renoncer à la proie qu’il s’était choisi, autrement dit, moi, cependant le feu ne le mettait pas en position de force, il ne se sentait pas rassuré. Il finit alors par prendre simplement la fuite. Quand à moi j’attendais un peu, dans la cas où il déciderai de revenir. Après cinq petites minutes, j’éteignis l’incendie qui ravageait la poubelle. J’affichais un air satisfait comprenant maintenant, que le feu les effrayait, malgré cette odeur de pourriture et de brulé qui c’était imprégnait sur moi, je ne pouvais m’empêcher de sourire comme à mon habitude.

    FIN FLASHBACK

    Et j’étais de nouveau confrontée à l’une de ces créatures, qualifié d’immortel, ce qui m’intriguait d’autant plus, comment pouvait-il défier la mort ? Après tout question idiote je pouvais bien créer et maitriser du feu non ?
    « Je suis désolée, je chassais, et tu m’as … surprise. » Surprise ? C’était le cas de le dire, elle ne s’attendait pas à ce que je sois en mesure de me défendre sans doute, elle ne s’attendait pas à ce que je sois en mesure d’enflammer une branche rien qu’en le voulant … Néanmoins, elle m’avait l’air plus courtoise et sympathique que l’image que j’avais d’eux, je ne suis pas du genre à me formaliser pour un rien, mais à force je m’étais confortée dans l’idée qu’ils n’étaient que pourriture et parasite, même si je m’autorisais comme toujours à en juger par moi-même.
    Je me remis donc sur mes jambes, regardant la jeune fille pas très grande mais à la force surprenante, en apparence elle n’avait pas l’air dangereuse et pourtant …
    «  Tu chassais ? J’avais l’air appétissante ? » J’avais dis ça avec une telle désinvolture, avec un sourire si immense, que je passais réellement pour une inconsciente …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve P. Leigh

avatar

Féminin Nombre de messages : 155
Age : 23
Race : Immortelle
Pouvoir : Contrôle des mouvements
Avatar : Natalie Portman
Date d'inscription : 27/02/2009

• Remove your costume •
• Relations:
• Pseudo: Saturne
• Avatar by:

MessageSujet: Re: Et bah me voilà perdue zut ... [ PV Eve ]   Jeu 7 Mai - 1:47

A terre, la jeune femme se releva sans difficultés, et j’hésitais à lui tendre la main afin de l’aider. Ce qui était profondément stupide, mais qui me ressemblait. Non pas qu’attaquer des innocents soit une habitude chez moi, mais ce genre de gaffe me correspondait tout à fait. La métamorphe m'observa quelques secondes, d'un air légèrement surpris avant d'articuler :

« Tu chassais ? J’avais l ‘air appétissante ? »

Étonnée, j’écarquillai les yeux quelques instants avant de me ressaisir. Elle avait prononcé cette phrase avec une telle légèreté, une telle assurance, un soupçon d’humour et d’ironie que j’appréciai immédiatement. Généralement, les métamorphes prenaient soin de nous éviter, conscients des tensions habituelles qui bâtissaient un rideau de fer infranchissable entre nos deux espèces, si différentes et pourtant si semblables... J’avais tenté, à l’époque déplaisante de l’Area 51, de lier des liens d’amitiés avec les hybrides ou ces très estimés métamorphes. Sans succès. Nos canines pointues et nos peaux pâles les révulsaient systématiquement. Au fond, c’était plus que compréhensible. Nous apprécier revenait à accepter une épée de Damoclès au dessus de leur têtes fragiles. Et je n’exagère pas.
Bien décidée à ne pas manquer cette occasion superbe, et à jouer le jeu, je repoussais ma partie de chasse et répliquai sur le même ton désinvolte :

« Mh, plutôt oui. Disons que tu vaux toujours mieux qu’un lapin ou qu‘une biche. Et, crois-moi, je parle par expérience.»

Je me plongeai dans l’admiration de mes mains afin d’accentuer mon attitude posée, presque blasée, avant de lui adresser un sourire sympathique, histoire de lui prouver que je plaisantais. Car je plaisantais. C’était une des rares choses dont je pouvais être fière : je n’avais jamais mordu de métamorphes. Ni d’hybrides d’ailleurs. Mis à part Max, cas exceptionnel et, à mes yeux, considéré comme pardonnable. N’étant pas suffisamment assoiffée pour me jeter sur elle comme une sauvage, je poursuivis, d’un ton plus grave cette fois-ci :

« Non, franchement, je suis désolée, Vraiment. J’espère que tu ne m’en veux pas. Moi, c’est Eve. Eve Pleasure Leigh. Immortelle, ajoutais-je en souriant. Mais ça, je pense que tu l’avais remarqué... »

J’observai de plus près la jeune femme qui se tenait devant moi. Elle arborait de longs cheveux blonds qui mettaient parfaitement en valeur sa peau claire et son visage en forme de coeur. Ses traits rieurs donnaient l’impression qu’elle aurait accueilli n’importe qui chez elle. N’importe qui qui ne lui sautait pas dessus à la première rencontre, bien évidemment. De grands yeux bleus surmontés d’épais cils illuminait remarquablement sa figure joyeuse et souriante. Je jalousais presque cet air si particulier qu’elle possédait, un air remarquable, enfantin, attirant et innocent. Et c’était dans ces cas là que ma nature me répugnait presque.
Inconsciemment, je lui tendis la main - pâle et d’apparence frêle - avant de me rendre compte de mon erreur. Stoppant net mon geste, je me raclai discrètement la gorge en reculant, comme pour conserver une distance de sécurité - plutôt utile, je l’avoue - entre nous.

« Hum, et bien, tu voudras sûrement que je parte, donc, je ... vais y aller, achevai-je en fuyant son regard, l’air soudainement passionné par le paysage. »

La situation en était presque ironique. Moi, l’immonde et terrible prédatrice des environs, gênée face à la magicienne. Dont je ne connaissais toujours pas le don d’ailleurs. De toute manière, je pourrais facilement la neutraliser, si il ne s’agissait pas d’une faculté mentale, bien évidemment. Un contrôle psychologique et j’étais perdue. Sauf si je fuyais à cette vitesse improbable qui caractérisait tant mes semblables...
Lorsque je me surpris à songer à l’hypothèse du combat, je secouai la tête, comme pour chasser ces idées néfastes de mon esprit, adressai une signe de tête, accompagné d’un sourire timide à ma malheureuse victime, et reculai de quelques pas pour lui démontrer que j’étais bien intentionnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre A. Meyers

avatar

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 29
Race : Humaine
Pouvoir : Ma confiance aveugle est un pouvoir oO
Avatar : Nina Dobrev
Date d'inscription : 24/04/2009

• Remove your costume •
• Relations:
• Pseudo: HEROIN
• Avatar by: HEROIN

MessageSujet: Re: Et bah me voilà perdue zut ... [ PV Eve ]   Lun 11 Mai - 12:34


    Face à moi la jeune immortelle avait l’air surprise de ma réaction. Ce qui ne m’étonnais pas tout compte fait. Nos espèces n’étaient pas faites pour s’entendre en théorie. J’avais souvent noté ça. Mais j’ai toujours étais un peu différente de mes congénères. Même si notre enthousiasme était caractéristique des métamorphes, comme le teint blafard l’était pour les immortels. La curiosité et la sociabilité, étaient mes propres caractéristiques. Je suis pour ainsi dire, toujours, fascinée par la différence. Tout être différent de moi, c’est-à-dire tout le monde en somme, suscite mon intérêt. En outre cette immortelle m’intéressait beaucoup.

    « Mh, plutôt oui. Disons que tu vaux toujours mieux qu’un lapin ou qu‘une biche. Et, crois-moi, je parle par expérience.»

    Sa remarque me fit sourire. J’avais aussi pu remarquer que la maîtrise de soit était souvent assez dure pour un immortel. C’était peut être pour ça que mes congénères n’aimaient pas cette espèce. Trop instable, leur sécurité bien trop rapidement ébranlée en leur présence. Je ne ressentais pas cette peur, au contraire, comme à mon habitude j’étais surtout curieuse, curieuse de comprendre, de savoir. Le savoir est un trésor à mes yeux, le plus précieux je dirais. Et pouvoir approcher une immortelle, pouvoir dialoguer avec elle, sans que je ne serve de repas. Bon ça a bien faillit arrivé c’est vrai, mais elle s’est retenue, c’est ça l’important non ? Je compris tout de suite à son ton ironique, et à son petit rictus, que la jeune fille plaisantais, et je trouvais que c’était un bon début entre nous.

    « Hmm je veux bien te croire. » Répliquais-je avec tout autant de légèreté que précédemment.

    C’est vrai, je n’étais pas sensée ignorer, que j’avais déjà subit l’attaque d’un immortel. Peut être que notre sang à quelque chose de plus attrayant. Enfin de toute évidence, il l’était face à celui d’un animal. Mais en quoi le sang, d’un être humain pouvait-il être plus enivrant que celui d’un animal ? Ne sommes nous pas pareil en quelques sortes ? Ne sommes nous pas une espèce animal, supérieur en intelligence certes, mais c’est le cas non ? Alors pourquoi, nous serions plus appétissant qu’un animal ? J’étudierai surement la question, ou peut être aurais-je la possibilité de le lui demander.

    « Non, franchement, je suis désolée, Vraiment. J’espère que tu ne m’en veux pas. Moi, c’est Eve. Eve Pleasure Leigh. Immortelle.. Mais ça, je pense que tu l’avais remarqué... »

    Je la trouvais adorable, son visage bien que très froid et très pâle, dégageait une telle beauté et une telle pureté en même temps, comment ne pas être fascinée ? Se sourire illuminait son visage, le rendant plus chaleureux. La rendant elle-même plus accessible. Comme tout les immortels, car oui la j’avais une réelle confirmation, elle avait un air d’œuvre d’art en quelque sorte. Comme si son visage restait figé dans ses plus belles années. Je ne vois pas pourquoi mon espèce et la leur devrez autant s’éviter. Après tout nous sommes le fruit d’expérimentation, nous devrions nous soutenir en quelque sorte, apprendre à nous connaître avant de mépriser qui que ce soit. C’était une pratique humaine, je l’avais remarqué chez eux. Les apparences jouaient beaucoup, déterminaient beaucoup qui aimer ou pas. Ce que je trouvais complètement stupide. M’enfin, les gens ne changent pas si facilement.
    Mais cette immortelle avait quelque chose de particulier. A ma dernière rencontre, avec un de ses congénères, il partit, sans adresser le moindre mot, il ne semblait intéressé que par l’idée de me mordre. Mais pas elle, de plus elle se confondait en excuse, ce que je trouvais très touchant et je ne la trouvais que plus adorable encore.

    « Ne t’en fais pas, je ne t’en veux pas du tout. Enchantée Eve, moi c’est Phoebe Eva Callahan, métamorphe. Et oui j’avais cru comprendre que tu étais une immortelle. »

    Tout en gardant mon sourire, ce même sourire chaleureux que j’affichais si souvent, j’optais pour un ton plutôt doux, je ne voulais pas avoir l’air d’une hystérique, je préférais avoir l’air calme et posée mais très ouverte. Je voulais qu’elle comprenne que je ne la rejetterai pas, à cause de cette rencontre un peu particulière. Après tout son espèce avait des besoins, je me trouvais sur son terrain de chasse, j’étais une proie appétissante, c’était une chose normal, comment lui en vouloir. Mais je pouvais remarquer son malaise.

    « Hum, et bien, tu voudras sûrement que je parte, donc, je ... vais y aller. »

    Pourquoi je voudrai qu’elle s’en aille, non j’aime bien sa compagnie. Apparemment le manque de camaraderie entre nos deux espèces, me jouait de vilain tour aujourd’hui. Alors qu’elle reculait, comme pour me montrer qu’elle ne s’apprêtait pas à attaquer moi j’avançais vers elle. J’avais vu sa main se tendre vers moi, mais elle s’était vite ravisée. Je décidai de tenter moi-même cette approche. Tendant ainsi la main vers elle.

    « Pourquoi je voudrais te voir t’en aller ? A moins que tu sois pressé dans ce cas je te retiendrai pas. »

    Je ne savais plus comment m’adresser à elle, je ne voulais pas l’effrayer, c’était ironique quand même, elle était bien plus puissante, bien plus rapide que moi, et je pensais à ne pas l’effrayer, complètement idiot.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve P. Leigh

avatar

Féminin Nombre de messages : 155
Age : 23
Race : Immortelle
Pouvoir : Contrôle des mouvements
Avatar : Natalie Portman
Date d'inscription : 27/02/2009

• Remove your costume •
• Relations:
• Pseudo: Saturne
• Avatar by:

MessageSujet: Re: Et bah me voilà perdue zut ... [ PV Eve ]   Lun 11 Mai - 23:12

Ainsi, la radieuse métamorphe répondait au nom de Phoebe. Phoebe Eva Callahan. Un nom qu‘elle, sans nul doute , portait à la hauteur de sa magnificence. Car, bien que simple, il lui donnait un côté enfantin superbe, merveilleux qui lui correspondait à la perfection. Son aisance face à moi était réellement étonnante, en raison du mur qui séparait habituellement nos deux espèces, comme du racisme, à notre manière. J’envisageai même l’espace d’un instant l’hypothèse d’une amitié éventuelle entre nous deux. Mais c’était comme espérer qu’un blanc riche et puissant veuille d’un noir pauvre et insignifiant dans sa vie, chose que je n’avais jamais compris chez les humains, tout comme d’innombrables autres détails. Aussi étrange que cela puisse paraître, Phoebe me rappelait ... moi. Et par moi, j’entends ma personnalité, mon caractère si particulier. C’était comme un tigre affectueux ou un poisson rouge agressif. Je n’avais jamais eu la marque réservée et froide d’un immortel banal, dirais-je. Non, moi j’avais la personnalité souriante et joyeuse d’une hybride, et je me demandais bien souvent si nos très estimés scientifiques de l’Area 51 ne s’étaient pas trompés sur mon compte, incluant quelques chromosomes animal dans ma chère éprouvette. J’avais d’ailleurs déjà eu vent d’une de mes semblables jouissant d’instincts animaliers, que j’aurais pu très certainement développer dans d’autres circonstances, plus ... attrayantes disons.
Alors que je m’apprêtais à déserter le sentier particulièrement clair de cette forêt, la métamorphe m'interrompit dans mon geste, s'excusant presque :

« Pourquoi je voudrais te voir t'en aller ? A moins que tu sois pressée dans ce cas je te retiendrai pas. »

Oups. J'avais la stricte impression de l'avoir offensée en proposant cette idée. Je me mordis discrètement la lèvre, fâcheuse habitude que je tentais, en vain, de faire cesser, ne sachant que répondre à cette gentillesse injustifiée.
Finalement, la meilleure solution était sûrement de jouer sur son terrain de chasse : ne pas prendre de gants, être franche tout en restant sympathique et ironique sur tous les fronts. Je m'avançais donc vers elle, arborant une moue soulagée, malgré mon entêtement à vouloir sembler aisée. Le fait que je sois bien plus gênée qu'elle, ça devenait presque bizarre...

« Je ne pense pas que tous les pumas du coin m'abandonneront dans les deux heures à venir, donc je ne crois pas être pressée... J'aurais plutôt cru que, toi, tu... »

Achever ma phrase était inutile, voire embarrassant, car prononcer ces mots m'était toujours aussi désagréable. A la place, je poussais un bref soupir en levant rapidement les yeux au ciel, avant de reconcentrer mon regard sur ses prunelles ciel, bien consciente que Phoebe comprendrait tout à fait. Apparemment, nous étions plutôt sur la même longueur d’ondes, si je puis dire. Je lui adressai un sourire amical, avant de me jeter à l’eau, sans trop réfléchir à ce que je pouvais bien raconter :

«  Laisse moi t’offrir un verre, histoire de me faire pardonner de mon comportement ... déplorable ? Si ça te dis de faire connaissance, bien sûr... »

*IDIOTE-IDIOTE-IDIOTE !!!*

Je mourrais d’envie de me frapper le front contre un arbre, ou de prendre mes jambes à mon cou, au choix. Mais la seconde option était peut-être plus adaptée, bien que plus lâche. Je ne passerai au moins pas pour ce que j’étais : profondément stupide. Je n’étais même pas sûre que les métamorphes pouvaient boire ! *Apprends à te taire, chérie !* N’ayant pas passé la majeure partie de mon temps en leur compagnie lors de notre séjour prolongé à l’Area 51, je n’avais connaissance de leurs habitudes que de ce que l’on m’avait rapporté à leur propos. Quant à moi ... tant pis. J’ignorerai le goût immonde et terreux du café afin qu’elle ne se sente pas seule ... Fallait-il encore que Phoebe accepte mon invitation, ce qui était peu probable, vu mon accueil des plus ... chaleureux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre A. Meyers

avatar

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 29
Race : Humaine
Pouvoir : Ma confiance aveugle est un pouvoir oO
Avatar : Nina Dobrev
Date d'inscription : 24/04/2009

• Remove your costume •
• Relations:
• Pseudo: HEROIN
• Avatar by: HEROIN

MessageSujet: Re: Et bah me voilà perdue zut ... [ PV Eve ]   Lun 18 Mai - 18:47



    Cette rencontre devenait selon moi de plus en plus intéressante. Certes tout présentait un intérêt pour moi, la jeune fille curieuse, et fasciné par le comportement, aussi futile soit-il, d’un poisson rouge dans son bocal. Mais la je pense que même les scientifiques de notre bien aimé Area 51, observeraient très attentivement nos moindres gestes. Dissèquerai presque la moindre parole échanger, pour en comprendre l’éventuel sens caché. Personnellement je n’allais pas si loin dans mon raisonnement. La jeune et jolie Eve, m’était vraiment sympathique, presque familière, comme si je parlais à quelqu’un de mon espèce. Réputé pour ne pas nous entendre, tout s’engageait sous de très bonnes hospices je dirai.
    Être l’amie d’une immortelle était quelque chose qui me plairait bien, une expérience à tenter. Non pas que je nous considérais comme des rats en cage qu’on observe, mais c’était en quelque sorte un risque, que de passer trop de temps en compagnie d’Eve, aussi doux soit son visage, aussi parfaite, qu’elle peut être, elle pouvait être dangereuse.

    « Je ne pense pas que tous les pumas du coin m'abandonneront dans les deux heures à venir, donc je ne crois pas être pressée... J'aurais plutôt cru que, toi, tu... »

    Mais de toute évidence elle pensait que je pouvais craindre quoique ce soit venant d’elle. Ou tout simplement que je ressemblais à tout les autres métamorphes. Refusant de me lier à une immortelle, comme si c’était mon genre. Je suppose que c’est pour cette raison qu’elle n’a pas achevé sa phrase. Je pense qu’elle a saisit dans ma façon d’être, dans mes paroles, que je ne ressemblais pas à tout ceux de mon espèce. Et j’arrivais à voir dans son regard si gêné, qu’elle n’était pas si différente de moi. Je décidais de répondre avec un simple geste de tête, j’avais tout simplement fait comme si de rien n’était, un petit sourire et hop.

    « Laisse moi t’offrir un verre, histoire de me faire pardonner de mon comportement ... déplorable ? Si ça te dis de faire connaissance, bien sûr... »

    En voilà une bonne idée, je n’estimais pas qu’elle avait quoique ce soit à se faire pardonner, non pas que l’hypothèse de finir en repas, m’avais enchanté mais je ne m’en étais pas formalisé outre mesure, je n’en voyais pas l’utilité. Après tout, elle s’était excusée et j’estimais que cela suffisait. Mais j’avais effectivement envie de la connaître.

    « C’est avec plaisir, j’aimerai beaucoup te connaître. »

    Toujours souriante, égale à moi-même, je montrais courtoise et avenante. J’étais impatiente quand à ce qu’il adviendrait de ce début de relation, peut être quelque chose de plus solide, une vraie amitié qui sait. On remettrai en doute les nombreux préjugés.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve P. Leigh

avatar

Féminin Nombre de messages : 155
Age : 23
Race : Immortelle
Pouvoir : Contrôle des mouvements
Avatar : Natalie Portman
Date d'inscription : 27/02/2009

• Remove your costume •
• Relations:
• Pseudo: Saturne
• Avatar by:

MessageSujet: Re: Et bah me voilà perdue zut ... [ PV Eve ]   Lun 25 Mai - 23:55

"C’est avec plaisir, j’aimerai beaucoup te connaître. "


Le noeud qui s'était formé dans mon estomac s'envola aussitôt, non sans accompagné d'un de mes indispensables soupirs. Bref, de façon à ce que que Phoebe ne le remarque pas. Oups. Petit détail ignoré : bien que je connaissais la ville comme si j'y avais toujours vécu, les bars, cafés et restaurants n'étaient pas prévus à la carte. Décidant alors de jouer à l'hôte dévouée, je déclarai d'un ton faussement bourgeois :


"Un endroit précis désiré très chère ?"

Car je l'étais. Stupide. Bien que son visage rayonnait de bonne humeur, ma métamorphe était probablement plus froide envers mes amis les immortels. S'adresser à elle d'une manière légèrement moins amicale serait donc à envisager plus sérieusement, car chacun n'était pas habitué à mes répliques plus ou moins extravagantes, selon les jours et le temps. Après tout, chaque facteur n'est-il pas censé compter pour déterminer l'humeur de quelqu'un ? Car je considérais qu'un ciel maussade et nuageux ne faisait que rabaisser le niveau déjà habituellement bien bas de mon esprit troublé.
Mais ces pensées, je me les réservais pour l'heure de ces longues discussion le soir avec ma meilleure amie, tranchant que faire défiler la liste plus ou moins longue des endroits propices était tout à fait capital à cet instant. Tout à coup, l'image de ce petit café au coin de la grande avenue fit interruption dans ma mémoire.

"-Le Coffee Shop, ça t..., commençais-je."

Un bruit étrange qui semblait provenir d'un buisson coupa ma phrase. Au fond, ce n'était peut-être pas une mauvaise chose... Peu à peu, un pelage d'un beige doux sortit du vert du feuillage, jusqu'à reconnaître une biche. Cessant instinctivement de respirer, je réfléchissais à toute vitesse pour trouver un moyen pour éviter de sauter sur l'animal comme je l'avais malheureusement fait pour Phoebe. Soudain, l'idée me vint, comme une évidence. Un pincement de lèvres, et la biche s'arrêta net, avant de tomber sur le flanc, telle une planche de bois. Lâchant un nouveau soupir de soulagement, j'adressai un sourire rassurant - car la situation ne l'était pas vraiment, voire pas du tout - à Phoebe qui me lançait un regard interrogateur.Comprenant qu'une explication serait indispensable et inévitable, je bredouillais :

"Mh... Désolée. Mon contrôle est assez pitoyable, donc je préfère ne pas prendre de risques... En fait, j'ai la faculté de contrôler les mouvements des autres. Et, là, en l'occurrence, elle est euh .. immobilisée, achevais-je en dévisageant la bête d'un air songeur. C'est quoi ton don à toi ? reprenais-je, préférant changer de sujet."

Je regrettai derechef ma question. Pourquoi ne m'étais-je pas contenté de lui demander quelle était sa couleur préférée ? Et si cela était trop personnel ? Ou bien gênant ? Et si elle pouvait tuer par contact par exemple ? Une nouvelle envie de fuir à toutes jambes me gagna. Premièrement, cette faculté était exclue. Je l'avais touchée, et j'étais toujours en plus ou moins bonne santé. A moins que cela ne touche point les immortels... Et, deuxièmement, le fait qu'elle puisse éventuellement lire dans les pensées d'autrui ne pouvait être exclu. C'était donc le moment de vérifier si Dieu existait bel et bien, ou ... non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et bah me voilà perdue zut ... [ PV Eve ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et bah me voilà perdue zut ... [ PV Eve ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Balle perdue ou non ?
» La légion perdue
» Voilà, aujourd'hui ça ma pris de courir 10km...
» CARTE DE PECHE PERDUE
» Pagaie Perdue !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEAVE OUT ALL THE REST :: •• Hors de La Crosse •• :: • Forêt •-
Sauter vers: