AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Run baby run... {'nea chou <3}

Aller en bas 
AuteurMessage
James T. Evans

avatar

Féminin Nombre de messages : 30
Age : 28
Race : Les Immortels
Pouvoir : Se fond avec les ombres
Avatar : Ben Barnes
Date d'inscription : 16/04/2009

• Remove your costume •
• Relations:
• Pseudo: Puppy
• Avatar by: Me hihi

MessageSujet: Run baby run... {'nea chou <3}   Ven 17 Avr - 18:00

Le temps ne s’était pas prêté aux sorties ce jour là. Les nuages avaient finit par faire tomber la pluie sur la charmante petite ville.
Les lycéens avaient été obligés de se précipiter dans les couloirs chaleureux du lycée pour se trouver un abri, pris au dépourvu par cette soudaine averse qu’ils n’attendaient plus depuis le temps.
Lui, il se fichait du temps, qu’il fasse beau ou non, peu lui importait. Ne subissant plus tellement les effets du temps, un peu de pluie n’était pas suffisant pour l’arrêter et pour l’empêcher de sortir et de vaquer à ses occupations favorites.
Chasser, il n’avait fait que cela toute la nuit. Ses insomnies meurtrières réglaient ses nuits, ses fantasmes sanglants l’obsédaient à tel point qu’il n’était plus capable de faire la différence entre ses songes et ses actes. A quoi bon, pures fantaisies ou non, le résultat serait toujours le même.
Pourtant cette nuit là avait été différente. Pris dans le feu de sa folie, dans son soudain besoin de sang, James avait tout de même remarqué que tout avait été légèrement différent. Une infime différence, à peine perceptible, et pourtant elle l’avait hanté toute la nuit, et continuait encore de le faire en cette fraîche soirée, sombre et brumeuse.
Elle. Toujours et encore, la même demoiselle qui avait l’audace de se glisser dans ses tumultueuses pensées, embrumant un peu plus à chaque instant son esprit démoniaque et perfide. Il l’avait croisé, une fois, deux fois… Tant de fois qu’il ne cherchait plus à en fait un compte. Il l’avait séduite, avait tenté tout du moins. Un premier échec.. Suivit rapidement par un second. En revanche, ce compte là, il ne le laissait pas tomber et avait la ferme intention de l’arrêter sous peu. S’il y avait bien une chose dont il avait horreur, c’était cela… Qu’on lui résiste, qu’un simple humain insouciant et faible ose lui tenir tête et ne pas s’abandonner comme le font les autres dès qu’ils le croisent.

Ils s’étaient parlés, comme auraient pu le faire deux personnes qui commencent à nouer des liens. Comme le feraient deux connaissances qui se retrouvent après un long moment d’éloignement. Il l’avait trouvé agréable à discuter, bien que son odeur enivrante lui ait retourné plus d’une fois les sens durant ces conversations. Il avait finit par mettre fin au jeu de la normalité, et avait tenté de l’obtenir, de le faire sienne pour mieux la détruire.
Il savait bien qu’au fond, bien qu’elle se soit dérobée à chaque fois, elle était comme tous les autres et qu’elle finirait par céder. Il est d’ailleurs inutile de dire que ces refus incessants étaient pour lui, une sorte de défis qui le rendait plus joueur mais aussi plus dangereux que d’ordinaire. De tous ceux de sa race, il était peut être le plus dangereux. Il le savait, il avait aussi connaissance des racontars qui pouvaient circuler à son sujet. Qu’importe, si elle en avait eu vent ou non, il s’en fichait.
La seule chose qui importait c’est qu’il obtienne ce qu’il désirait si ardemment.

Son odeur était facile à pister, si agréable et si unique qu’il n’avait pas eu de mal à la retrouver au milieu de cette foule naissante malgré l’heure quelque peu tardive. Elle avait probablement finit sa journée de petite étudiante et se pressait au milieu de cette foule passive pour rentrer chez elle avant la pluie et la nuit.
Un fin sourire se dessina un bref instant sur les lèvres du prédateur quand son regard se posa sur la fine silhouette. Elle était passé à quelques pas de lui, le dépassant rapidement pour s’engouffrer dans une petite ruelle, comme celles qu’il affectionnait plus que tout. Bifurquant dans cette ruelle, il ragea en découvrant qu’elle donnait sur une autre artère aussi bondée de monde que celle qu’il venait de quitter. Il aurait pu aisément se servir de son don pour l’empêcher d’en sortir pour l’attraper dans les ténèbres que procuraient les deux immeubles. Cependant la présence de deux autres mortels, deux sans abris visiblement embrumés par les vapeurs du vin de mauvais goûts qu’ils avaient pu avaler au fil de la journée se trouvaient là, assis à même le sol, suivant du regard la jeune femme qui venait de passer devant eux.
Réduisant l’espace qui les séparait en quelques enjambés, James tentait de trouver une solution à son problème quasi existentielle. L’artère dans laquelle ils se trouveraient dans peu de temps, donnait sur plusieurs rues comme celle-ci, de plus le fameux petit chemin ne serait pas loin, et avec un peu de ténacité et d’audace il pourrait l’y amener sans qu’elle ne s’en rende compte. A moins que sa route, ne la force à devoir passer par ici, ce qui serait un point de plus pour lui. Mais ne nous emportons pas, et ne précipitons pas les choses, cela ne sert à rien, il le sait.

Prenant le risque de se faire remarquer, James s’unit l’espace d’un instant aux ombres de la ruelle, disparaissant aux yeux du monde pour reparaître derrière la jolie Enea.

« Aurais-tu dans l’idée de m’éviter? Cela fait longtemps que nous n’avons plus eu l’occasion de discuter… Ca me manquait tu sais… »
Le léger sursaut de la demoiselle l’avait à nouveau fait sourire. Aurait-elle peur? Quoi de mieux que la frayeur. Ce sentiment si agréable qui pouvait le satisfaire bien plus qu’autre chose. Oui il aimait lire la peur et la méfiance dans le regard de sa future proie. Il savait pertinemment que cette peur se muerait en une fascination sans égale dès qu’il aurait eu le temps de pleinement user de ses charmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-links.forumotion.com/forum.htm
Enea P. Bennett

avatar

Féminin Nombre de messages : 656
Age : 25
Race : Humaine
Pouvoir : Celui de toujours tout compliquer
Avatar : Kristen Stewart
Date d'inscription : 17/01/2009

• Remove your costume •
• Relations:
• Pseudo: Bou
• Avatar by: Mon amour de toujours et mon esclave sexuel préféré

MessageSujet: Re: Run baby run... {'nea chou <3}   Ven 17 Avr - 19:38

    Des fenêtres de la salle de classe, je pouvais aisément admirer les gouttes de pluie qui tombaient avec entrain sur le sol, me délectant de l'admirable spectacle et en profitant pour ne plus écouter les alentours. Le mauvais temps avait toujours eu cet effet sur moi, il m'apaisait, me calmait, je pouvais me concentrer sur le bruit de l'eau qui s'écrasait et laisser mes sens se détacher de la réalité. C'était la fin des cours, le professeur ne faisait que rabâcher ce qu'il avait dit au début de l'heure, et il ne m'était pas particulièrement important d'y prêter attention. Mes pensées voguaient, inutile de dire sur quel sujet elles aimaient s'attarder, et le nombre de minutes qui me séparait du merveilleux son de la cloche qui annonçait la fin des cours était encore ridiculement court. « Enea, c'est quoi la réponse ? » Je me retournais sans entrain sur la fille qui était assise à côté de moi, et dont je ne connaissais même pas le nom. Jetant un rapide coup d'œil vers le tableau, et croisant le regard du professeur qui venait de poser une question à la classe sans qu'il n'y ait de réaction du côté des élèves, j'attendais que celui-ci répète sa phrase pour souffler la réponse à mon amie, et qu'elle s'attire les compliments du cher enseignant. Il n'y avait aucune raison pour qu'une telle chose me gêne, j'étais tellement habituée à distribuer les réponses où que j'allais que la tricherie m'était parue toute normale, bien que je ne m'étais jamais retrouvée sur le siège de celle qui falsifiait les informations qui étaient censées être contenues dans le cerveau. Elle m'adressait un sourire de remerciement et je bougeais le bras négligemment, pas vraiment d'humeur joyeuse dans ce jour. Je n'étais ni triste ni en colère, juste .. incroyablement neutre. Il y avait de ces moments où je ne ressentais pas de gêne ou de honte, où j'étais juste en paix et calme, et dont je devais absolument profiter tant ils étaient rares. Il fallait également avouer que j'étais à deux doigts de m'endormir sur ma table, mes nuits étaient tellement courtes ces temps-ci, et je ne rêvais que de retrouver mon édredon et mon oreiller moelleux pour partir au pays des rêves. Ma tête était figée, je n'avais même plus la capacité de la tourner pour admirer un dos que je connaissais par cœur -ce n'était pas de la lassitude, ne vous inquiétez pas-, et accueillais avec un petit sursaut la sonnerie. Retournant peut-être d'un coup dans la réalité, j'attrapais mes livres de cours que je jetais sans grande attention dans mon sac, et malgré que le fait que ma voisine de cours se précipitait après moi pour me dire je ne savais quoi, je sortais bien vite de l'établissement et la semais. Il y avait des moments où j'avais envie d'être avec des gens, d'autres non, et puis même une charmante proposition d'Aidan de me ramener en voiture n'aurait pas pu m'empêcher de marcher sous la pluie ce jour là, même si La Crosse était réputée pour avoir beaucoup de ces jours ci.

    J'avais une petite marche à faire pour rejoindre l'hôtel, et je regrettais d'être sans cesse collée à tous ces autres tenant leurs parapluies ou essayant vainement d'accrocher leur capuche, obligée de supporter leurs piaillements et me sentant beaucoup trop oppressée. Je ne doutais pas qu'ils n'étaient pas plus heureux que moi, mais essayais d'emprunter des petites rues moins bondées pour rendre mon chemin moins ennuyeux. Comme j'avais un déplorable sens de l'orientation, je ne trouvais pas de rue qui m'était connue et qui pourrait rendre le moment plus agréable, et m'obligeait à prendre les mêmes rues que d'habitude avec un agacement certain. Mes écouteurs aux oreilles pour que les bruits alentours me soient le moins audibles possibles, les bras croisés, mes pas se faisaient rapides mais toujours prudents, n'oubliant pas mon équilibre déplorable et ma capacité à me casser la figure fréquemment. Puis, mon regard brilla en repérant une petite rue d'un côté qui ne m'était pas inconnu, et qui ne me ralentirait en aucune sorte pour rentrer à l'hôtel, et je m'engageais alors avec un léger sourire en soufflant légèrement plus fort, heureuse du changement d'ambiance. Je m'autorisais à baisser le ton de la musique, décrochant même au bout de quelques secondes les écouteurs pour profiter du bruit de la rue, qui était encore loin du silence néanmoins, et alors que je passais une main dans mes cheveux, une voix retentit derrière moi qui me fit sursauter. « Aurais-tu dans l’idée de m’éviter? Cela fait longtemps que nous n’avons plus eu l’occasion de discuter… Ça me manquait tu sais… » Mes membres se raidirent mais je conservais mon rythme de marche, sans regarder derrière moi. Cette voix, je la connaissais, elle provenait justement du genre de personnes que l'on m'avait clairement déconseillé de fréquenter, peut-être même au péril de ma vie. Je n'étais pas encore sure de la raison de cette prévention, mais ce n'était pas le moment de l'oublier, surtout que le personnage était du genre à me filer la chair de poule, à la différence d'autres que je fréquentais. Il m'abordait, me parlait, il fallait avouer que je n'avais pas été tellement résistante au début, mais j'avais commencé à me retirer dès qu'il s'était montré plus insistant. « Non je ne t'évite pas, tu sais, je .. suis très occupée. Débordée. Le lycée, ils donnent tellement de devoirs, quelque chose d'incroyable, il ne faut pas prendre ça personnellement .. » J'étais vraiment idiote. J'avais l'envie qu'il parte, et je lui donnais des raisons pour s'accrocher ? J'accélérais légèrement le pas, même si je ne me faisais pas d'illusions sur le fait que James n'allait pas repartir de si tôt. Il me restait encore plus d'une dizaine de minutes avant d'arriver jusqu'à l'hôtel, et je ne pouvais que souhaiter qu'elles s'écoulent le plus rapidement possible. « C'est sur que nos conversations étaient très .. intéressantes .. Mais si tu m'excuses, j'aimerais bien rentrer chez moi rapidement, enfin .. » Je fronçais les sourcils tandis que je perdais mes moyens rien que d'avoir cette créature angélique à côté de moi. « Je n'ai pas vraiment envie de discuter aujourd'hui, peut-être une prochaine fois .. » Enfin, j'espérais jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James T. Evans

avatar

Féminin Nombre de messages : 30
Age : 28
Race : Les Immortels
Pouvoir : Se fond avec les ombres
Avatar : Ben Barnes
Date d'inscription : 16/04/2009

• Remove your costume •
• Relations:
• Pseudo: Puppy
• Avatar by: Me hihi

MessageSujet: Re: Run baby run... {'nea chou <3}   Ven 17 Avr - 21:48

Le croyait-elle vraiment si stupide pour penser qu’il pourrait croire aux brèves excuses qu’elle avait lâché avec si peu d’assurance et de conviction? Sa réaction l’avait légèrement fait sourire, c’était à présent un sourire plus franc mais toujours aussi froid qui se dessinait sur ses lèvres. La maladresse d’Enea était touche, amusante tellement elle montrait à l a perfection ce qui pouvait se passer en cet instant dans son esprit.
Il avait vu juste, il l’effrayait. Dans un sens, au bout d’un moment, cette sensation si commune à tout ses futurs repas devenait lassante. C’est vrai, un peu d’originalité bon sang, ça ne fait de mal à personne.
Le prochain petit humain qu’il pourchasse aura intérêt à être inventif sinon il va finir par renoncer à la chasse… Quoi? Comme si un jour, James pouvait penser à renoncer à chasser, enfin qu’elle sottise. Le jour où il arrêtera, sera le jour où il aura les deux pieds dans la tombe. Si ce jour arrive un jour bien entendu.

« Ah.. Les années lycée.. J’aurais dû penser que les professeurs étaient toujours des bourreaux même aujourd’hui… » lâcha-t-il, une pointe d’amusement dans la voix.
Toujours derrière elle, il n’avait pas esquissé un seul geste pour se retrouver à ses côtés ou bien faire ce qu’il aimait tant : disparaître pour faire un tour de magie et se retrouver d’un seul coup devant elle. Elle devait suffisamment avoir la chair de poule comme cela, inutile d’en rajouter une couche pour le moment. Chaque chose en son temps, ne pressons pas les bons moments enfin.
Agacée? Pressée? Non Enea, il ne faut pas. Pourquoi vouloir se hâter de rentrer? Une ballade avec James, ne se refuse pas enfin. Sauf si on tient vraiment à sa misérable petite vie. Secouant légèrement la tête en signe d’une dénégation silencieuse à ses pensées et à ce que venais de dire celle qu’il suivait, James fourra doucement les mains dans la poche de sa veste, les légères gouttelettes qui commençaient à tomber le faisant légèrement frissonner. Réaction purement ‘théâtrale’ ou instinctive peut être. Quoi qu’il en soit, il n’en avait strictement rien à faire qu’il pleuve. Le juron qu’il avait lâché dans sa tête était là juste parce qu’il venait de réaliser que si la pluie n’avait pas d’impact sur lui, elle en avait un sur Enea, et qu’il ne pouvait pas se permettre de la laisser filer encore une fois. Ca serait la fois de trop là sûrement.
De plus, un léger regard par-dessus l’épaule de la demoiselle lui fit comprendre qu’ils sortiraient bientôt de la ruelle pour se retrouver de nouveau au milieu de la foule, et la foule c’est le pire ennemi, mais aussi l’allié du chasseur. En se mêlant aux autres, il prenait le risque de la perdre de vue. Quoi que, s’il restait aussi proche d’elle qu’il pouvait aisément la frôler, il ne risquait pas de la perdre.
Mais c’est qu’en plus, elle ose se montrer désagréable avec lui. Petite inconsciente ou alors vraiment téméraire… Peut être les deux qui sait.

« Hum.. Je dirais que, commençant quelque peu à te cerner, la prochaine fois que nos routes se croiseront, tu me diras le même genre de chose, parce que tu ne souhaiteras pas me parler. »
Amuse-toi, amuse-toi James. Un jour tu finiras par regretter cette assurance que tu peux avoir. Un jour tu finiras par perdre une chose que désirais ardemment. Méfies toi, ton petit jeu risque de devenir dangereux à force. Le seul problème avec James, c’est qu’il n’a jamais écouté cette petite voix qui résonne dans son esprit brumeux. Bien au contraire, il a toujours pris un malin plaisir à aller à l’encontre de ce que pouvait lui dicter sa pauvre conscience.
Il leva le nez vers le ciel, histoire de faire celui qui soudainement s’intéresse au temps, bien que la demoiselle ne le voyait pas. Autant avoir l’air naturel enfin.

« Si tu le permets, je vais t’accompagner. Il commence à faire nuit, et les rues ne sont pas très sûres pour une demoiselle en ce moment… » souffla-t-il à son oreille, esquissant un sourire qui se voulait rassurant, se mettant enfin à sa hauteur alors qu’ils sortaient enfin des ténèbres pour déboucher dans l’artère grouillante et lumineuse. Ce n’est que partie remise, le trajet ne touche pas encore à sa fin, ils ont tout leur temps…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-links.forumotion.com/forum.htm
Enea P. Bennett

avatar

Féminin Nombre de messages : 656
Age : 25
Race : Humaine
Pouvoir : Celui de toujours tout compliquer
Avatar : Kristen Stewart
Date d'inscription : 17/01/2009

• Remove your costume •
• Relations:
• Pseudo: Bou
• Avatar by: Mon amour de toujours et mon esclave sexuel préféré

MessageSujet: Re: Run baby run... {'nea chou <3}   Sam 18 Avr - 11:02

    Tout en lui me dérangeait. Son comportement, son physique, tout me semblait si différent d'Aidan et pourtant ils semblaient avoir des caractéristiques semblables évidentes. Alors que mon camarade au lycée ne pouvait m'inspirer que de la confiance, tout en James me disait de fuir, comme si mon corps et mon cerveau avaient tout de suite repéré que ce n'était pas le genre de personne à fréquenter. Mais bien sûr, je doutais que cela lui fasse chaud ou froid, que je le veuille ou non, il avait bien l'intention de me parler pour me faire .. je ne savais pas vraiment quoi. Me violer, me tuer, me découper en morceaux, je ne pouvais que m'interroger en silence sur sa vocation, puisque personne n'avait voulu tout m'expliquer clairement. Et puis après, comment j'étais censée me sortir des situations comme celles-ci, quand je ne savais absolument pas à qui je faisais face ? Enfin, je savais à qui, mais qui pouvait savoir ce qu'il attendait de moi, et pourquoi était-il dangereux ? Je maudissais en silence très légèrement Aidan et Summer. Même si j'aimais les sourires, celui qu'il esquissait ne me donnait aucune envie de faire de même, et même si j'imaginais sa peau très froide, son comportement le semblait tout autant. Vraiment pas le genre de personne qui, même si elle était parfaitement normale, n'aurait pas vraiment de compagnie. « Ah.. Les années lycée.. J’aurais dû penser que les professeurs étaient toujours des bourreaux même aujourd’hui… » Il semblait avoir cru ce que je lui avais dit, même si j'étais une piètre menteuse. J'étais d'ailleurs dans le groupe de ceux qui pensaient que le travail qu'ils donnaient était dérisoire, et qui finissaient toujours des jours à l'avance les devoirs qui étaient prévus, au damne de mes camarades. En relevant la tête, je me rendais compte que les pas qui me séparaient de la foule étaient moindres, et que j'aurais beaucoup de facilité à semer James dans cette masse compacte de gens .. Si je ne me perdais pas moi même au passage. Il n'était même pas dans mon champ de vision, et heureusement parce que je ne me sentais pas le courage de croiser son regard, et je ne pouvais parler qu'à l'homme invisible avec le souhait qu'à un moment, il n'y ait plus personne qui réponde. Je ne savais pas si, même si on m'avait fait des recommandations sur les gens qui avaient la peau pâle, je n'aurais pas eu la frousse d'une telle personne instinctivement. Le pire était qu'il sortait toujours de nulle part sans crier gare, et je pensais être très sujette à avoir des crises cardiaques avec ce genre d'apparitions. Ou en tout cas, c'est ce que je me répétais, sachant que j'étais jeune et qu'aucune chose de ce genre ne s'était jamais produite. « Hum.. Je dirais que, commençant quelque peu à te cerner, la prochaine fois que nos routes se croiseront, tu me diras le même genre de chose, parce que tu ne souhaiteras pas me parler. » J'inspirais bruyamment, comme si j'avais peur qu'il esquisse un quelque geste menaçant parce que je venais encore une fois de lui mentir, et croisais les bras, l'air tendu. Je regrettais de ne pas me promener avec une bombe au poivre ou lacrymogène. Comme je ne me sentais pas la force de mentir par dessus un autre mensonge, je restais désespérément silencieuse, peut-être espérant que cette technique aurait plus d'impact sur lui.

    « Si tu le permets, je vais t’accompagner. Il commence à faire nuit, et les rues ne sont pas très sûres pour une demoiselle en ce moment… » Je frissonnais, personne ne saurait si c'était à cause du froid, de la pluie, ou tout simplement de ma phrase, et avant que j'aie pu refuser sa proposition nous nous engouffrions dans une rue bondée. C'était maintenant ou jamais, j'essayais d'accélérer le pas, sans bousculer les gens ce qui était difficile et en me cassant la figure deux fois, sans retourner la tête pour ne pas avoir peur en le voyant toujours à ma trace. Après quelques dizaines de mètres, je me retournais et poussais un soupir de soulagement en ne voyant aucun James en vue, pour ralentir le pas et prendre mon itinéraire habituel. J'aurais été obligée de rester dans les grandes rues durant tout le trajet, ce qui en plus d'allonger le temps pour rentrer, était très désagréable. Je marchais encore quelque peu pour être sure de l'avoir perdu, et m'engouffrait dans une petite rue peu fréquentée pour respirer un peu, et souffler d'avoir échappé cette fois-ci à une conversation qui m'aurait grandement gênée. Mais alors que j'avançais, un léger son me fit me retourner et qui était juste derrière moi ? Gagné. J'écarquillais légèrement les yeux, quoi de pire qu'avoir l'impression d'avoir gagné mais de tomber encore plus au fond du trou just'après, et recommençais à marcher sachant qu'il me suivrait. « Tu sais, je prend ces chemins tous les jours, je peux très bien me débrouiller toute seule, en plus, parler à quelqu'un alors que je marche, c'est quelque chose à me faire me casser la figure et je n'aimerais pas finir à l'hôpital .. » Remarque, ce n'était pas vraiment pour l'hôpital que j'avais peur, mais plutôt pour la morgue. Je n'allais pas lui dire de but en blanc, non ? « Si je voulais qu'on me raccompagne, j'aurais pu demander à .. quelqu'un d'autre » Ce n'était pas très fin, mais après tout, je ne l'avais jamais vu non plus se mettre en colère depuis la première fois que je l'avais rencontré. Je me doutais que ce ne serait pas un joli spectacle, et je n'avais pas spécialement envie de le déclencher, et c'est pour ça que je pesais mes mots en conséquence. Mais bien sûr, quelques choses pouvaient m'échapper. « Et puis tu sais, harceler une fille comme tu le fais, ce n'est pas très bien vu .. » C'est vrai que j'avais toujours mon portable sur moi, et que s'il faisait quelque chose, n'importe quoi, je pouvais toujours appeler la police. Tout ce que je pouvais espérer était de ne pas être à l'état de cadavre quand ils arriveraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James T. Evans

avatar

Féminin Nombre de messages : 30
Age : 28
Race : Les Immortels
Pouvoir : Se fond avec les ombres
Avatar : Ben Barnes
Date d'inscription : 16/04/2009

• Remove your costume •
• Relations:
• Pseudo: Puppy
• Avatar by: Me hihi

MessageSujet: Re: Run baby run... {'nea chou <3}   Dim 19 Avr - 10:21

Il avait pensé avoir tout planifié et avait une confiance aveugle en ses capacités pour ne pas la perdre de vue dans cette foule grouillante. Une fois de plus, il avait eu tort et s’était compte au bout de quelques instants seulement qu’il avait réussit à perdre sa cible. Bousculé par un groupe de demoiselles, James avait l’espace d’un seul instant tourné les yeux pour fixer le groupe d’un regard sombre. Reposant son regard devant lui, il fut désagréablement surpris de se rendre compte que sa cible avait disparu. Rageant, serrant les poings jusqu’à s’enfoncer ses ongles dans sa chair, le jeune homme vu rouge l’espace d’un instant. Retenant l’accès de rage qui montait en lui, inspirant un grand coup, James regarda autour de lui ayant l’espoir futile de la retrouver. Une ombre de méfiance teintée d’une faible frayeur grandit l’espace d’un instant dans son cœur de pierre. Et si là, au milieu de cette foule, Aidan était arrivé, prenant sous son aile le faible petit oiseau pour l’emmener dans un lieu sûr, loin de lui et de ses sombres desseins?
Impossible. Secouant une nouvelle fois la tête comme s’il cherchait à chasser ces pensées vraiment dépourvues de sens, James se remit en route. Si Aidan avait été dans les parages il l’aurait tout de suite su, non? Logiquement oui. Il était suffisamment alerte en ce moment pour faire attention à peu près tout. Et cette petite fugueuse ne resterait pas bien longtemps dans l’ombre, il le savait.

C’est au détour d’une ruelle sombre qu’il entre aperçu la silhouette familière de son joujou du moment. Esquissant un sourire quelque peu sadique, le jeune homme revint sur ses pas et bifurqua dans la ruelle, disparaissant un instant pour arriver plus facilement près d’elle. Pas trop non plus, ce serait trop facile sinon.
Sa réaction lui fit comprendre qu’elle avait eu l’audace de penser qu’elle avait réussit à se débarrasser de lui. Quel dommage hein? Echouer si proche du but, pauvre Enea, elle va finir par réfléchir à deux fois avant de rentrer seule chez elle dorénavant.
Il ne réagit pas tout de suite à ce qu’elle pouvait lui dire, se contentant d’avancer lentement vers elle, son regard sombre fermement ancré dans le sien. Il avait finit de jouer, et les phrases peu aimables qu’elle avait pu lui lancer avait terminé de le conforter dans son idée : la plaisanterie avait assez duré, il en avait marre de jouer. Elle lui tapait sur les nerfs en fait. Tant pis, son plan de voir un jour Aidan succomber à la tentation tombait à l’eau. Il pourrait toujours lui faire un résumé des plus détaillé de la mort de sa Juliette.. Tout lui dire, le forcer à se rendre compte de son erreur, le voir changer de visage quand il comprendra qu’il est passé à côté d’un nectar rare, difficile à trouver. Quel gâchis, vraiment Aidan tu es pathétique…

« Quelqu’un d’autre? Qui? Ton Aidan, c’est ça? Tu ne crois pas qu’il serait temps pour toi d’apprendre à te débrouiller seule? Franchement tu crois qu’il va te supporter encore longtemps si tu viens à ses dépends comme ça? »
Légèrement hors sujet tout cela, mais après tout, c’est juste là pour la déstabiliser et lui faire un peu de peine. C’est toujours mignon une fille qui se défend, qui dément tout ce qu’on peut lui dire sur sa relation de couple et qui au fond d’elle se demande si ce n’est pas vrai tout ça.
Harceler? Mais voyons Enea, ce n’est pas ce qu’il veut. Si tu arrêtais de fuir de la sorte, il ne te harcèlerais pas comme il le fait.

« Te harceler? Enea si je te harcèle comme tu le dis, c’est parce que tu ne me simplifies pas les choses… » En disant cela, le prédateur c’était rapproché de sa cible, lui faisant face, la forçant à reculer, un peu plus, encore… Pour qu’elle se retrouver bloqué entre lui et le mur. L’envie soudaine de mordre, d’en finir une fois pour toute faisait brûler une lueur étrange, fascinante et en même temps effrayants dans ses yeux sombres. Les mains contre le mur froid, empêchant la demoiselle de s’enfuir, James brûlait. L'odeur ennivrante de la demoiselle lui retournant les sens, trodant ses veines avec ardeur. 'Mords, maintenant... ' Cette petite dans sa tête qui ne cessait de lui insuffler cet ordre, pour une fois peut être allait-il écouter cette voix...
« Si seulement il m’avait écouté.. C’est dommage pour lui.. » souffla-t-il plus pour lui même que pour elle. Si seulement il avait su…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-links.forumotion.com/forum.htm
Enea P. Bennett

avatar

Féminin Nombre de messages : 656
Age : 25
Race : Humaine
Pouvoir : Celui de toujours tout compliquer
Avatar : Kristen Stewart
Date d'inscription : 17/01/2009

• Remove your costume •
• Relations:
• Pseudo: Bou
• Avatar by: Mon amour de toujours et mon esclave sexuel préféré

MessageSujet: Re: Run baby run... {'nea chou <3}   Dim 19 Avr - 11:15

    La tension qui régnait était à son comble, je n'avais aucune idée de ce qui pouvait bien se passer dans sa tête et ce qu'il voulait bien faire de moi. Car quelqu'un avec ce comportement ne pouvait qu'avoir une idée en tête, non ? Il ne perdrait pas son temps à aller me chercher dans les rues si son objectif était futile. Je devinais rien qu'à son allure, à sa manière de parler, à son air confiant et supérieur qu'il ne cherchait pas à me 'draguer' comme un vulgaire adolescent, et je regrettais de plus en plus de n'être restée au lycée, attendant peut-être qu'Evan me propose de me ramener. Je ne pouvais dire qu'il n'était pas charmant, en fait sa manière de parler était envoutante, ses gestes gracieux, et il était doté d'un physique aussi magnifiques que tous ceux qui étaient .. comme lui. Il ne restait plus qu'à déterminer le « comme lui », pour que je sache exactement de quoi je devais avoir peur. Pire que de craindre quelque chose de connu, craindre l'inconnu était horriblement angoissant, car je ne pouvais adapter des gestes en conséquence et peut-être me préparer mentalement à les subir, ou à essayer de me défendre. Si j'avais eu beaucoup de chance quand à l'apparition de plusieurs de mes sauveurs au bon moment, je doutais qu'un homme ou une femme saute d'un de ces vieux immeubles pour atterrir près de moi, me prendre sur leur dos et m'emmener loin. Son regard effrayé, car éclairé d'une lueur que je ne pouvais pas déterminer, et mes pas s'accéléraient à chaque seconde comme si mon corps était persuadé de pouvoir lui échapper, alors que mon cerveau semblait certain que rien ne réussirait à l'arrêter. Je ne pouvais pas commencer à courir, car surement qu'il pourrait me rattraper sans difficultés et que je tomberais dès une cinquantaine de mètres, et il était inutile que je commence à le frapper sans raisons car il devait surement être un bon nombre de fois plus fort que moi. Il n'avait esquissé véritablement de gestes menaçants, et si je devenais celle qui commençait, je pensais que ça ne ferait qu'accélérer les choses avant que l'inévitable arrive. Quel inévitable, là était la question. « Quelqu’un d’autre? Qui? Ton Aidan, c’est ça? Tu ne crois pas qu’il serait temps pour toi d’apprendre à te débrouiller seule? Franchement tu crois qu’il va te supporter encore longtemps si tu viens à ses dépends comme ça? » J'écarquillai légèrement les yeux. Alors maintenant, ils se connaissaient ? Remarque, à part pour ceux qui venaient au lycée, je ne savais pas exactement quelles étaient les fréquentations de ce cher homme. Je doutais que leur relation soit amicale, étant donné l'attitude sérieusement différente des deux personnages, mais je ne pouvais parier sur rien. Il était évident que je ne restais pas froide avec ces paroles, surtout quand elles sonnaient tellement comme la vérité à mon oreille, mais j'essayais de chasser bien vite les vagues de pensées qui déferlaient à l'intérieur de la tête. Il jouait, il essayait de me déstabiliser, il ne fallait pas que je rentre dans son jeu aussi facilement, même s'il se débrouillait comme un chef.

    Je n'écoutais pas sa phrase suivante en essayant de marcher devant moi sans prêter attention à tout ce qu'il pouvait dire, car il voulait surement que j'y réagisse et que cela me touche. Seulement, en peu de temps, je me retrouvais entre le mur et lui, complètement bloquée. Si j'essayais de le frapper pour qu'il me laisse partir, cela ne serait que ridicule et cela ne ferait que le rendre furieux, mais remarque, je ne pouvais pas faire grand chose .. Tant qu'il n'avait rien tenté, je restais immobile. Je n'avais pas vu d'arme sur lui, alors peut-être qu'il ne voulait pas me tuer ? A moins qu'il veuille me battre à mort, me violer ou je ne savais encore quelle autre horreur. « Si seulement il m’avait écouté.. C’est dommage pour lui.. » Je ne comprenais sa phrase, et remarque, mon cerveau n'était plus apte à comprendre n'importe quoi. J'étais enclenchée sur le mode peur, le mode qui forçait les gens à faire n'importe quoi juste par instinct de survie, et je mettais mes deux mains sur le visage de James afin de pousser sa tête, ou de le faire reculer de surprise. Je frissonnais au contact de sa peau glacée, et comme mes gestes n'avaient pas l'air d'avoir un grand impact sur lui, je commençais à taper son épaule avec force, mais j'avais l'impression que son corps était aussi dur que de la pierre. En fait, cela me faisait beaucoup plus mal qu'à moi qu'à lui, je le pensais, et tandis que je m'évertuais à le frapper, dérivant sur son poitrail, il ne semblait pas bouger beaucoup. Je n'osais regarder son visage, voir si cela l'agaçait, l'amusait ou autre, et je regrettais vraiment de ne pas me balader avec une quelconque chose pour me défendre dans mon sac à dos. Sac à dos qui me rentrait dans le dos, tant j'étais serrée contre le mur, et que je prendrais trop de temps à enlever pour jeter dans la figure de celui qui se tenait devant moi. Je regrettais de ne pas avoir de grands ongles, pour pouvoir les planter dans sa peau et me battre comme une fille (enfin, encore plus fille que ce que j'avais pu faire précédemment). Finalement, j'adoptais la défense, les larmes commençant à couler sur mes joues. « S'il te plait, laisses moi partir ! Je suis désolée, je suis désolée .. » Désolée de quoi, on se le demandait bien. « Si .. Si je ne rentre pas bientôt, mon frère va s'inquiéter .. » Bon ça j'en doutais, il n'était pas le genre de personnes à vraiment calculer le temps qu'il me fallait pour rentrer et qui me réprimandait si j'arrivais en retard, mais il fallait bien que je dise n'importe quoi. « Que veux-tu me faire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James T. Evans

avatar

Féminin Nombre de messages : 30
Age : 28
Race : Les Immortels
Pouvoir : Se fond avec les ombres
Avatar : Ben Barnes
Date d'inscription : 16/04/2009

• Remove your costume •
• Relations:
• Pseudo: Puppy
• Avatar by: Me hihi

MessageSujet: Re: Run baby run... {'nea chou <3}   Dim 19 Avr - 18:49

Il s’était attendu à, à peu près toutes les réactions plausibles venant de sa part. Mais ce qu’elle s’apprêtait à faire, il ne l’avait pas du tout prévu.
Passant d’un mutisme quasi identique à celui d’une statue de marbre, la jeune femme commença alors à se débattre, écrasant ses petites mains sur son corps de pierre en espérant arriver à le faire flancher. L’espace d’un instant le monstre perdit pied, restant bête devant une telle réaction, James finit par se mettre à rire. Un rire tout aussi froid que son regard, un rire mauvais d’où semblait percer une petite pointe d’amusement. Son hilarité dura un long moment, il en fut lui même surpris.
Sa crise de rire s’atténua quand elle ouvrit enfin la bouche. Ses minables excuses refirent partir de plus belle son fou rire.
Sa dernière remarque en revanche, le calma d’un seul coup, un peu comme l’aurait fait une bonne claque ou une bonne douche froide. Reprenant ce sérieux qui était une habitude chez lui, James reposa son regard sur la demoiselle.
Oh.. pourquoi ces larmes sur un si joli visage? Vraiment c’est dommage, il ne faut pas pleurer, il n’a encore rien fait de mal. Si?

Il réfléchit un instant, son visage se dénuant de toutes expressions et de tous traits, le rendant moins humain qu’il ne pouvait l’être en temps normal. Ce qu’il veut lui faire? Il y a encore peu de temps il en était certain, il voulait la tuer, goûter à ce nectar qui l’enivrait depuis qu’il avait croisé sa route. Maintenant, sa résolution de fer venait de devenir une forte idée qu’il serait difficile de contourner.
Aidan… Toujours lui, encore lui. S’il n’y avait pas cette foutue dette, le sort d’Enea serait déjà réglé depuis belle lurette.
Il se connaissait suffisamment pour savoir que l’appelle du sang était plus fort que tout le reste chez lui. Un petit dérapage est vite arrivé, alors pourquoi serait-il le seul à devoir faire preuve d’une volonté de fer pour ne pas dérape? Il savait pertinemment que cette excuse était bidon, qu’elle ne s’appliquait pas à son cas, mais bon s’était suffisant pour qu’il ait moins de ‘remords’.

« Qu’ai-je envie de te faire? J’aurais bien envie de te le dire, seulement je pense que tu sauras bien assez tôt ce qui me passe par la tête en ce moment… »
Un léger sourire, carnassier, démoniaque se dessina un instant sur ses lèvres. Une de ses mains avait finit par lâcher le mur suintant et froid pour venir glisser dans les soyeuses boucles brunes. Ses doigts se délectaient du contact si agréable. Son autre main s’était posé sur la fragile épaule, l’enserrant avec suffisamment de force pour qu’elle ne tente pas de s’enfuir ou de se débattre, ce qui l’agacerait, et l’énerverait plus qu’il ne peut déjà l’être en cet instant.
Sans crier gare, le vampire se rapprocha d’un geste leste, ses lèvres venant effleurer la peau pâle de sa gorge. Ici l’odeur était encore pire, encore plus alléchante. D’ici, et par ce simple frôlements il avait sentit le flot agité que les battements de son cœur effrénés avaient fait naître dans ses veines. Son cœur.. il raisonnait dans son esprit, et sa mélodie le rendait fou.
Il ne réfléchissait plus à présent. Son esprit n’était plus qu’un vaste champ de ruine, vidé de toutes pensées rationnelles et censées. Les sensations qu’il aimait tellement depuis qu’il était devenu vampire, venaient de l’envahir, submergeant sa raison et la petite voix qui lui rappelait de ne rien faire, qu’il avait une dette envers une certaine personne et qu’il ne devait pas lui faire de mal, sinon il risquait gros…

Déjà ses crocs effleuraient à leur tour la peau fragile, déjà ils venaient de l’entailler, juste un peu.. A peine et pourtant suffisamment pour qu’un mince filet écarlate s’en échappe et glisse dans sa gorge. Meilleur que ce qu’il avait pu imaginer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-links.forumotion.com/forum.htm
Summer D. Jackson

avatar

Féminin Nombre de messages : 344
Age : 25
Race : Immortelle.
Pouvoir : Instinc animal. *
Avatar : Scarlett Jonhansson
Date d'inscription : 20/01/2009

• Remove your costume •
• Relations:
• Pseudo: _ Say'.
• Avatar by: _ Adjan (L)

MessageSujet: Re: Run baby run... {'nea chou <3}   Ven 1 Mai - 22:28

    « Lâche la, James .. » Ma voix retentit, aussi dénuée d'humanité que l'était le visage de l'autre immortel. Je ne voulais plus être humaine. Je voulais juste que Enea vive. Elle devait vivre, parce qu'elle était importante pour Aidan, même s'il refusait de l'avouer. Elle devait vivre, parce que sa disparition ferait du mal à Evan. Elle devait vivre parce que sa mort ébranlerait beaucoup de gens. Elle devait vivre parce que je m'étais promis qu'elle vivrait. C'était con, mais je m'étais fait cette promesse après l'avoir rencontrée. Elle avait un sang très attirant, même s'il ne chantait pas pour moi. Et ce défi, qui paraissait irréalisable, je voulais le relever. Je voulais y arriver. Et j'y arriverai. Même si pour ça, je devais y passer. Après tout, une promesse était une promesse. Et cette humaine méritait de vivre sa vie. Seulement voilà, j'avais failli arriver trop tard. Je l'avais lâché des yeux, pensant que son trajet jusqu'à l'hôtel se passerait sans encombre. C'était sans compter sur sa chance habituelle. Seul un pressentiment urgent et désagréable m'avait poussé à la chercher. Comme si mon instinct de survie si félin s'était étendu sur sa petite personne. C'était dingue, mais c'était comme ça. Et finalement, j'avais failli arriver trop tard. Pour ça, je m'en voulais horriblement. Enea était en train de subir une chose qu'elle n'aurait jamais du connaître. Du moins, pas comme ça. Et surtout pas avec James Evans. Ce n’était pas une bonne idée du tout. Même si j’avais peut être plus de chance avec lui qu’avec un autre de le distraire. Une chance infime, je le savais, mais une chance quand même. C’était déjà pas mal.

    Figée à quelques mètres de Enea, je l'observais en silence. J'avais vu James s'en rapprocher, véritable prédateur, et j'avais vu la réaction futile, il fallait l'avouer, de la petite brune. Là, j'avais parlé. J'avais demandé à mon ancien amant de la lâcher. Et je savais pertinemment qu'il ne le ferais pas. Mais voilà, je voulais simplement que sa proie m'entende. Je voulais que Enea sache que quelqu'un était là. Même si ce n'était que moi. Dans son cas, c'était déjà pas mal. Puis, l'odeur du sang arriva jusqu'à moi. C'était léger, très léger, mais bien présent. Irrésistiblement attirée par cette odeur humaine à laquelle je m'interdisais depuis un bon moment, je frémis. Ma dernière proie humaine datait de plus d'un mois, et j'en étais fière. Je ne m'attaquais qu'à ceux qui le méritait, mais j'essayais tout de même de ne pas le faire trop souvent. Pas alors que je voulais obtenir l'amitié de certains humains. C'était .. hypocrite, en quelque sorte. Mais bon. Ce n'était pas le sujet. Me faisant violence pour résister, je fis quelques pas en avant. James ne m'écouterait pas, il fallait donc, soit que je le provoque, soit que je le frappe. Et le frapper n'était peut être pas la meilleure solution. Je n'étais pas certaine de gagner face à lui. Surtout dans une ruelle ombragée. Aussi finis-je par décider d'entrer dans son jeu. Le jeu de James. Il m'avait eu dans son lit, à l'Area, et il m'y voulait de nouveau. Je résistais, tout en flirtant dangereusement avec ses nerfs. C'était dangereux, mais terriblement excitant. Sauf que à chaque fois, je m'arrêtais avant de finir sous ses draps, ou sous son corps. Maintenant, il fallait que je joue. Et que je joue assez bien que pour qu'il accepte de me laisser approcher. Me glissant derrière lui, alors qu'il était toujours penché sur la nuque d'Enea, je remarquais qu'il ne bougeait plus. Mon raisonnement n'avais durée qu'un quart de seconde, mais ma voix semblait l'avoir coupé dans son élan. Il attendait surement que je vienne le frapper. Parce qu'en temps normal, c'est comme ça que j'aurai réagi. Et il le savait. Il me connaissait bien. Trop bien. C'était d'ailleurs pour cela que j'avais été sa maîtresse, et qu'il voulait que ça continue. Il ne semblait pas m'aimer, mais il me respectait, et venant de lui, c'était déjà pas mal. Mais moi, je l'aimais. Je l'aimais comme un frère. Même si c'était une des rares choses qu'il ne savait pas à mon sujet.

    Ma main vint se poser sur sa nuque, doucement, et de façon assez provocatrice. C'était le but, en fait. Peu à peu, mes doigts glacés passèrent le long de sa mâchoire, puis sur sa joue, et je vins glisser ma main entre la nuque d'Enea et sa bouche. Je ne m'attendais pas à ce qu'il se laisse faire, mais il semblait intrigué. Après tout, c'était vrai. Vu ma manière de penser, il était difficile de savoir si j'allais l'aider ou le contrer. Je l'écartais doucement, passant devant lui, entre Enea et son agresseur. Elle semblait figée, prostrée. La pauvre. Sans m'occuper d'elle pour l'instant, je souris à James. Je savais qu'elle n'avait rien de bien grave, et cela me donnait une assurance qui pouvait passer pour autre chose. Et puis vint l'envie. Je me surpris moi même. Comment pouvais-je avoir envie de James dans un moment pareil ?! C'était typiquement moi ça. Sans me laisser me décontenancer, je pris pour décision d'en profiter. Ma main, toujours posée sur les lèvres de James, vint agripper son col, et je l'attirais vers moi avec une violence emplie de passion qui était courante lorsque nous étions amants. Mes lèvres capturèrent les siennes, et je sentis le gout du sang d'Enea. Sans m'en occuper, j'embrassais sans m'arrêter l'immortel, tout en repoussant fortement Enea en arrière d'une main. Elle n'avait pas bouger. La pauvre. Néanmoins, mon geste devait l'avoir réveillé. Ou au moins, il avait eu le mérite de l'éloigner un peu. Lorsqu'enfin, j'éloignais légèrement mon visage de celui de James, je lui souris doucement. Avec provocation et envie. Ma main droite tenait toujours son col, mais ma main gauche, après avoir repoussé Enea, était venue se glisser jusqu'à sa ceinture, que j'agrippais aussi. Wow. Ça faisait longtemps que nous ne nous étions pas retrouvé dans une telle position. Posant une dernière fois un baiser plus chaste sur ses lèvres, je me mis sur la pointe des pieds, pour lui glisser à l'oreille ; « Laisses moi jouer avec toi.. »

    C'est assez pourri, mais je n'avais pas trop d'idée quant à la solution pour l'éloigner d'Enea, et j'ai dû me dépêcher à écrire .. (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://b-0uh.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Run baby run... {'nea chou <3}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Run baby run... {'nea chou <3}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baby Buster
» Alina's Baby cup
» Péchou
» Baby rider
» Baby ping

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEAVE OUT ALL THE REST :: •• La Crosse •• :: • Streets •-
Sauter vers: