AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arrivée tardive [PV Enea ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kristen A. Daniels

avatar

Féminin Nombre de messages : 67
Age : 24
Race : Métamorphes
Pouvoir : maîtrise le temps
Avatar : Avril Lavigne
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Arrivée tardive [PV Enea ]   Jeu 16 Avr - 19:56

    Mardi. 8h28. Je me réveille comme une fleur dans mon lit encore tiède et moelleux. Par une légère rotation de la tête je regarde mon réveil, ça va, il n'est que 8h28, j'ai encore tout le temps, je suis prête a me rendormir quand -enfin-l'information entre dans mon cerveau -qui marche au ralenti le matin. 8h29 ! Je suis grave a la bourre ! Je saute du lit, file rapidement sous la douche et saute dans un T-shirt et un jean, je prends mon sac en main et enfile mes baskets auquelle je ne prends même pas le temps de faire mes lacets. Je ferme ma porte a clé. Je me mets a courir vers la classe où j'ai cours, je sprint comme une folle dérapant sur le carrelage en damier. Une fois je me suis amusée a les compter, je m'ennuie comme un rat mort en cours, mais je ne sais plus combien il y en a. Je ne l'ai bien évidemment pas retenu, ce nombre étant totalement inutile. En regardant l'horloge je m'appercois que je vais être en retard, je jette un regard autour de moi, personne. J'arrête le temps. Je reprends mon souffle avant de repartir tranquillement. Je repense a tout les avantages de mon don, le temps n'a aucune emprise sur moi, ce n'est pas que je ne viellis pas, mais je reste toujours fraîche et j'aurais toujours l'air jeune et pleine de vie, même si j'avais 140 ans. Je reprends ma route en ne me pressant pas le moins du monde, pourquoi faire ? Je suis la maîtresse du temps, je peux en faire ce que je veux et je ne veux pas arriver en retard a ce cours, auquel je sais que je vais m'ennuyer d'avance. Mais bon, tant qu'a faire allons-y.

    J'entre dans la classe, et vais tout au fond, je remarque que le professuer faisait justement les présences, il en était arrivé a mon nom, je m'installe, fais mes lacets et fait comme si j'étais là depuis le début. Au moment où je réponds que je suis présente, le professeur me regarde étonné.
    -Vous êtes là depuis quand, Daniels?
    Et bien depuis le début du cours, voyons, quelle question !
    Evidemment que je suis là depuis le début, comment n'aurais-je pas pu être là ? Moi? Petite élève et fille modèle, être en retard? Jamais! Le professeur hoche la tête d'un air soupconneux. Je hausse les épaules et fit semblant de ma passioner pour mon manuel d'histoire. Il commence son cours. Et je continue a dormir un peu, je suis tellement fatigué. j'ai terminé mon devoir de mathèmatique aux aurores. Je n'ai jamais rien compris a cette matière. Un cri grave et enragé me fit sortir de mon rêve, je me redresse sur mon banc et voit le professeur me hurler dessus.
    Daniels !
    C'est moi !
    Dehors! Et vous irez en retenue aujourd'hui
    Pour changer, je prends mes affaires et sort de la classe, au moins je pourrais dormir a l'étude. D'ailleurs c'est ce que je fis, a peine arrivée, je dépose ma tête sur entre mes bras sur mon bureau et je part aux pays des rêves.

    A la fin de la journée, je m'apprête a aller en retenue mais un regard persiste sur moi, je me retourne et lève les yeux au ciel.
    Quoi ?
    Je regarde la personne devant moi. Je suis très étonnée qu'une personne comme elle ose s'approcher de moi. On ne s'est encore jamais parlé, sauf une fois en retenue, mais bon. Et pourtant je sais qu'elle ne m'aime pas, je ne vais pas dire que je l'adore, mais je ne la déteste pas non plus.
    Oh! Mademoiselle Enea Benet. Que me vaut l'honneur qu'une fille comme vous veuille s'approcher d'une fille trash comme moi ?
    Je prends un air surpris, j'avoue que je ne suis pas spécialement adorable envers elle. Je ne suis pas spécialement adorable avec tout le monde. Je ne suis pas adorable. Je dois être une des métamorphes les plus froides. Mais bon, tout le monde s'en fout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enea P. Bennett

avatar

Féminin Nombre de messages : 656
Age : 25
Race : Humaine
Pouvoir : Celui de toujours tout compliquer
Avatar : Kristen Stewart
Date d'inscription : 17/01/2009

• Remove your costume •
• Relations:
• Pseudo: Bou
• Avatar by: Mon amour de toujours et mon esclave sexuel préféré

MessageSujet: Re: Arrivée tardive [PV Enea ]   Ven 17 Avr - 0:41

    Ce matin là, Enea, moi en fait, n'était pas du tout motivée par aller en cours. Même si je pouvais avoir la joie de pouvoir admirer Aidan toute la journée, il y avait aussi la honte, mais ce n'était pas vraiment pour ça que je n'avais pas le courage de sortir de mon lit. En fait, je crevais de froid alors que le chauffage était au maximum, me sentais extrêmement faible, et avais peine à marcher. Déjà que j'étais maladroite au quotidien, alors si en plus j'étais malade, inutile de vous dire que sortir de la chambre d'hôtel était un peu égal à une mission suicide. Mais comme le seul « adulte » (entre guillemets parce que parfois j'en doutais vraiment.) de la « maison » était Evan, et que ce malin n'était encore pas, pour la énième fois, dans la chambre, je ne pouvais prévenir personne de mon absence et ne voulais pas me faire gronder quand il rentrerait. Enfilant mes habits habituels, je me dirigeais à petits pas vers le lycée, regrettant que pour une fois je ne me fasse pas emmener en voiture. Pour en être arrivée à ce point, je devais vraiment être malade. Ma tête me faisait affreusement mal et tournait, je trébuchais pratiquement à tous les pas, et pourtant c'était saine et sauve que j'arrivais jusqu'à l'établissement. J'allais devoir rester toute la journée étouffée dans une salle de classe, en compagnie de gens qui m'étaient pour la plupart inconnus, et essayer de mettre toute ma concentration sur la voix des professeurs en priant pour ne pas m'endormir de fatigue. Ce n'était pas aussi facile que ça en avait l'air, croyez moi. J'arrivais en classe avec un bon quart d'heure d'avance, ce qui était un quart d'heure plus tard que d'habitude, et m'asseyais vers le fond de la classe pour que l'on ne m'interroge pas sur mon teint cadavérique. Je m'étais placée ici parce que j'étais sure qu'il n'y avait personne derrière moi, et je gardais assez les yeux ouverts. C'est pour ça que j'étais étonnée d'entendre présente derrière moi, et que je retournais la tête l'air étonné. Il ne me semblait pas l'avoir vue auparavant, cette blonde que j'avais croisée en retenue, mais peut-être que je m'étais assoupie un moment à cause de ma maladie. Pourtant, il ne me semblait pas que j'étais la seule à être folle, puisque le professeur lui même ne l'avait pas aperçue. J'avais définitivement des soupçons, de toute façon, il se passait toujours des trucs bizarres dans ce lycée. Même si elle ne ressemblait pas aux peaux pâles, j'avais mené ma petite enquête et avais appris qu'elle logeait à l'hôtel, ce qui ne pouvait que me faire m'interroger. Avec la ferme intention, même malade à la mort, de recueillir des informations supplémentaires pour mon enquête, je me préparais mentalement à l'aborder dès qu'elle serait seule, et que je serais un peu plus remontée.

    Cette même jeune fille se faisait coller encore une fois, ma supposition sur son habitude des retenues ne se faisait que plus claire dans mon esprit, et je griffonnais toute la journée sur mon cahier en attendant que les heures se finissent. Je n'étais jamais aussi désespérée en ce qui concernait les cours, et plusieurs professeurs me demandèrent si je n'étais pas malade. « Mais non, je vais bien ! » c'était ce que je répondais toujours. Après tout, cela les contentait, et ils repartaient l'air intrigué. L'infirmière m'avait même chassée dans les couloirs pour m'amener dans son infirmerie, mais il ne fallait pas non plus que je prenne du retard dans mes cours. Puisque j'étais au lycée, autant que je prenne quelques notes, sinon j'aurais aussi bien pu rester dans mon lit. Lorsque la sonnerie du dernier cours retentit, je commençais à courir dans les couloirs en me cassant la figure régulièrement pour retrouver la blondinette, et ceci fait, je ralentissais pour me planter derrière elle. Puis à côté d'elle. Je la fixais, attendant qu'elle réagisse, et j'oubliais même ma timidité à cause de mon état pitoyable. « Quoi ? » Quelle élégance. Je fronçais les sourcils, il semblait que la politesse n'était pas une de ses priorités, et elle continua sur sa lancée. « Oh! Mademoiselle Enea Benet. Que me vaut l'honneur qu'une fille comme vous veuille s'approcher d'une fille trash comme moi ? » Je n'aimais pas du tout la façon qu'elle avait de s'exprimer. Pourquoi essayait-elle de parler (et je disais bien essayait) de manière soutenue ? Elle devait se moquer de moi, mais j'étais trop dans le vague pour le remarquer. « Tu n'étais pas là. » Ma phrase était un peu étrange, et elle ne devait pas avoir compris grand chose. Mon cerveau quand il était dans cet état avait l'habitude de lancer directement ce qui était dans la pensée, et c'était rarement compréhensible. J'essayais de me reprendre en soupirant, et en passant une main sur mes yeux à cause de mon mal de tête. « Avant que le professeur ne fasse l'appel, tu n'étais pas là. Je l'aurais remarqué. » Je croisais les bras. « J'imagine qu'une fille « trash » comme tu le dis, ne dois pas avoir de problème à .. sécher une retenue .. » Nous étions proches de la salle, et sérieusement, je n'avais pas l'intention d'aller en retenue juste pour parler avec elle. Donc elle acceptait ma proposition, ou bien je rentrais chez moi pour mourir en silence sur mon lit moelleux. « Alors dis moi, tu as rampé ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristen A. Daniels

avatar

Féminin Nombre de messages : 67
Age : 24
Race : Métamorphes
Pouvoir : maîtrise le temps
Avatar : Avril Lavigne
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Arrivée tardive [PV Enea ]   Ven 17 Avr - 9:50

    Enea avait un teint cadavérique. Etait-elle devenue une immortelle ? Je l'avais souvent aperçue avec l'un d'eux, donc c'était fort possible. Ce n'est pas que les histoires d'Enea m'intéressait, loin de là. Mais ma curiositée pensait apparemment autrement. J'adorais être au courant de tout, pas pour ensuite décortiquer les histoires des autres entre amies, nan, j'ai autre choses a faire avec elles que de parler des histoires des autres. D'ailleurs ma curiositée m'a souvent jouée des tours. Je voulais savoir si un garçon que j'aimais m'aimait aussi, je me suis caché dans l'arbre juste au-dessus de lui et ait envoyé "mon frère" lui poser des questions, je n'entendais rien alors je me suis penchée en avant pour entendre mieux et bien évidemment e suis tombée a ses pieds, au sens propore du terme, il ne m'aimait pas -j'étais trop extravagante- et moi j'avais un bleu sur tout le coté droit de l'épaule jusqu'au genou. J'aurais aimé lui demander, mais si elle ne connaisait pas leurs existence ça risquait de déclencher la troisième guerre mondiale, ce qui n'était pas l'idéal non plus. "tu n'étais pas là" C'était quoi ça pour une phrase ? Là, c'était où exactement ? Que voulez-vous que je réponde a ça ? Les doutes m'assouvirent ? Et si elle parlait de mon retard ? Qui n'en étais pas un, enfin si, mais non, passons. C'était impossible, j'avais fait attention a tout les détails, tout était comme d'habitude, au moindre petit détails. Il faut croire que j'y étais Réponse idiote a une phrase idiote. J'imagine bien une personne extérieur a nous qui passe a ce moment précis, ils verraient deux filles parler d'un sujet auquel il ne comprendrait rien. Ces phrases sorties de leurs ocntexte ne donneraient rien.
    Elle se passa une main sur les yeux en soupirant, non ce n'était pas une immortelle elle était juste un peu malade. "Avant que le professeur ne fasse l'appel, tu n'étais pas là. Je l'aurais remarqué. "Mince, elle l'avait vu! J'étais en proie a une panique intérieure mais qui ne se voyait pas a l'extérieur. Peut-être que tu ne m'as pas remarquée, qu'es ce qui te fait croire que tu l'aurait remarqué ? Je ne vais pas lui dire que je suis discrète ou quoi que ce soit, car je sais que ce n'est pas le cas. On peut pas dire que je passe inaperçue. « J'imagine qu'une fille « trash » comme tu le dis, ne dois pas avoir de problème à .. sécher une retenue .. » Intéressant comme proposition, je regarde a droite et a gauche pour vérifier qu'il n'y ait aucun prof', je la prends par le bras et l'entraîne plus loin. « Alors dis moi, tu as rampé ? » J'avais envie de la pousser a bout, pour voir a quel point elle voulait savoir mon secret. Rampé ? Tu n'y penses pas, voyons. Je vole. Je lui fit un sourire, c'est la première fois que je lui souris a elle, mais bon. Je vois dans son regard qu'elle est étonné de mon sourire. Déjà qu'elle me prenait de haut, si en en plus elle voulait en savoir plus sur moi, elle n'était pas sortie de l'auberge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enea P. Bennett

avatar

Féminin Nombre de messages : 656
Age : 25
Race : Humaine
Pouvoir : Celui de toujours tout compliquer
Avatar : Kristen Stewart
Date d'inscription : 17/01/2009

• Remove your costume •
• Relations:
• Pseudo: Bou
• Avatar by: Mon amour de toujours et mon esclave sexuel préféré

MessageSujet: Re: Arrivée tardive [PV Enea ]   Dim 19 Avr - 9:59

    Je devais me concentrer plus que fortement pour me remémorer les instants du cours que nous avions passé ensemble, ce matin, et cela me donnait affreusement mal à la tête. Et après, si je m'étais simplement assoupie, je passerais pour une totale idiote. Ce n'était pas mon but, non en fait, je passais ma vie à essayer de ne pas me rendre ridicule même si l'effet était contraire, et ne pouvais que prier pour que ma vue et ma mémoire ne me joue pas des tours. Il ne manquerait plus qu'à un moment, comme ça, on ne savait pas pourquoi, je me rappelle subitement que je l'avais vue passer à côté de mon bureau pour s'asseoir derrière moi. Si je ne lui demandais pas le pourquoi du comment, cela me poursuivrait surement pendant des jours, tant ma curiosité était un démon. Toutes les questions poussaient les parois de mon crâne et mes lèvres pour sortir, et j'étais obligée alors de parler malgré moi. Je vous le dis, je ne me contrôle pas .. Comme possédée. Quoi qu'il en soit, Kristen semblait être encline à rentrer dans mon jeu, mais à me répondre clairement, non. « Il faut croire que j'y étais » Je fronçais les sourcils et continuais à parler, tandis qu'elle répondait à ma constatation, sans une once de panique. Je m'étais attendue à voir un frémissement, un léger clin d'œil étrange, ou un écarquillement de yeux. Elle aurait crispé ses des mains sur les vêtements .. Rien. Décidément, mon observation de son corps n'allait pas servir à grand chose dans ce cas là. J'espérais vivement qu'elle accepte ma proposition de sechage de retenue pour que j'aie l'occasion de lui poser une multitude de questions, et c'est ce qu'elle fit. Elle me prit le bras, ce que je détestais comme tous les autres contacts physiques, et dès qu'elle m'avait tiré plus loin, je l'enlevais rapidement et presque agressivement. « Rampé ? Tu n'y penses pas, voyons. Je vole. » Je ne lui rendais pas son sourire, j'étais trop fatiguée pour ça. A la place, je croisais les bras, et prenais un air de détective suspicieux. « Dans ce cas là j'aurais senti le courant d'air lors de ton entrée. Non, tu ne voles pas. Mais ça doit être quelque chose de proche. » Bon, je devais surement délirer à moitié et je n'étais même pas sure de me rappeler de cette conversation dans le jour qui suivait, c'était pour ça que je n'étais pas tellement gênée de poser des questions saugrenues. Tant qu'à passer pour une folle, autant le faire bien, non ? Je commençais à avancer dans les couloirs à ses côtés pour rejoindre rapidement la sortie avant qu'elle ne se fasse repérer par un surveillant, et une fois à l'air frais, j'inspirais de grandes bouffées d'air pour remettre au clair mes idées. « Alors dis moi. Invisibilité ? Téléportation ? » Je rigolais intérieurement de poser des questions aussi idiotes, mais de toute façon je ne tenais pas spécialement à devenir amie avec Kristen alors elle pouvait me considérer comme aussi malade mentale qu'elle pouvait. « Tu devrais tout me dire ! Sinon .. Sinon .. » Je reniflais, les yeux à moitié fermés, en plein délire et pas prête d'en sortir pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristen A. Daniels

avatar

Féminin Nombre de messages : 67
Age : 24
Race : Métamorphes
Pouvoir : maîtrise le temps
Avatar : Avril Lavigne
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Arrivée tardive [PV Enea ]   Dim 19 Avr - 11:20

    Je voyais Enea qui me dévisageait et étudiait la position de mon corps pour une voir un geste de panique. Heureusement, elle ne pouvait pas voir la panique intérieure qui régnait en pagaille dans ma tête. On pourrait voir ce qui s’y passe comme un dessin animés. Il y a plein de mini-moi qui court dans tout les sens, en hurlant et les bras en l’air, a la recherche d’un bonne excuse a trouvée et a dire pour justifier mon retard qui n’en était pas un. Le fait que je vole me semblait une bonne idée. Mais elle n’en avait pas l’air convaincue. Elle aurait sentie le courant d’air sur mon passage. Elle se prenait pour Dieu ? A l’écouter elle aurait eu réponse a tout. Sur mon faux-retard et tout le reste.
    Elle retira son bras agressivement du mien. Que croyait-elle ? Que j’allais lui tenir le bras tout la sainte journée et lui faire un câlin au moment de partir ? Elle ne voulait pas devenir mon amie, je le sais, et je ne veux pas spécialement devenir la sienne non plus. Je n’ai rien contre elle, mais j’ai vu dans son regard la première fois qu’on s’est rencontrées qu’elle ne m’appréciait déjà pas, alors pourquoi ferais-je des efforts ? J’ai souris, efforts que j’ai fait pour elle, elle n’a rien fait a part prendre un air suspicieux.
    « Pourquoi l’aurait tu senti ? Tu sais, il y a peut-être des choses qui peuvent t’échapper, tu ne crois pas ? »Mince, elle savait que c’était quelque chose de proches. Cette simple humaine en savait trop. Elle savait quelque chose que en toute logique elle n’aurait pas du savoir. Mais quoi ? Elle traînat avec un immortel, peut-être savait-elle ce que ses chers amis étaient et alors ils lui auraient expliqué pour les méta et les hybrides ? Et elle essayait que je lui explique un peu plus ? Elle m’emmena dehors, je respirais une grande bouffée d’air pure, j’aimais l’air a cette période de la journée peut-être parce que d’habitude je suis en retenue et que pour avoir de l’air je suis obligée de me coller a la fenêtre ? Soit.
    « Alors dis moi. Invisibilité ? Téléportation ? »
    Nan, elle ne savait un rien. Les immortels ne lui avaient rien expliqué. Je me demande pourquoi j’avais pensée ça, il n’avaient pas le droit de lui expliqué sans mettre les autres expériences en danger.
    « Nan, tu n’y es pas du tout »
    Mais elle s’en approchait quand même, je la regardais perdue dans son délire. Croyant sans doute que je la considérais comme une malade mentale bonne a interner. Si elle savait qu’elle était assez proche de la réalité. Peut-être qu si je lui disais la vérité elle me prendrait pour une dégénérée et me laisserai tranquille mais si ce n’était pas le cas ce serait ma fin.
    « Tu devrais tout me dire ! Sinon .. Sinon .. »
    « Sinon tu me transforme en crapaud ? »
    Et elle croyait me faire peur avec ces menaces qu’elle n’arrivait pas a die complètement. Bien qu’elle fut dans un délire maladif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enea P. Bennett

avatar

Féminin Nombre de messages : 656
Age : 25
Race : Humaine
Pouvoir : Celui de toujours tout compliquer
Avatar : Kristen Stewart
Date d'inscription : 17/01/2009

• Remove your costume •
• Relations:
• Pseudo: Bou
• Avatar by: Mon amour de toujours et mon esclave sexuel préféré

MessageSujet: Re: Arrivée tardive [PV Enea ]   Sam 25 Avr - 4:35

    « Pourquoi l’aurait tu senti ? Tu sais, il y a peut-être des choses qui peuvent t’échapper, tu ne crois pas ? » Très bonne question. Mais en fait, comme j'étais une fille extrêmement observatrice, je pensais que ce genre de choses n'aurait pas pu m'échapper. Et en plus, il fallait avouer que je ne pouvais pas changer d'avis maintenant, car cela me ferait trop honte. J'étais sur une position, et j'allais rester sur celle-ci, point. Même si la conversation allait partir en cacahuète, en hors sujet, en tout ce qu'elle voulait, je resterais à blablater avant qu'elle me jette dans un lac avec exaspération. Je lui donnais un prétexte pour jouer la rebelle en séchant la retenue, elle devait être assez contente. Je ne comprenais pas comment on pouvait avoir du plaisir à ne pas suivre les règles, et c'était une des raisons qui faisaient que je ne l'aimais pas tellement. Les règles étaient faites pour qu'on les suive, et ce n'était pas parce qu'elle était une adolescente en pleine crise qu'elle devait se sentir obligée de faire tout le contraire de ce que les adultes attendaient d'elle. Mais bon. « C'est peut-être mon pouvoir à moi .. Voir tout, entendre tout, savoir tout. Je suis un peu comme un dieu, enfin, une déesse, qu'est-ce que t'en sais .. » Je n'avais même pas l'air de plaisanter. Mais je vous rassure, ce genre de phrase n'aurait jamais passé mes lèvres si j'avais été dans un état complètement normal. Quand je lui proposais des hypothèses farfelues, elle n'avait pas l'air de paraître étonnée ou paniquée. J'en avais vraiment marre. « Nan, tu n’y es pas du tout » Je poussais un soupir, et levais les yeux au ciel pour réfléchir. En fait, comme tant d'autres jours à La Crosse, il ne faisait vraiment pas beau, et les nuages noirs étaient bien présents dans le ciel. Je pensais qu'il allait bientôt pleuvoir. « Sinon tu me transforme en crapaud ? » Je ne riais même pas, et la regardais avec un air perdu. Ma tête me faisait affreusement mal, et des mots détachés arrivaient dans mes pensées comme sortis d'un chapeau de magicien. J'avais seulement envie d'aller me coucher, ou tout du moins de m'asseoir, parce qu'il m'était assez difficile de rester debout. « Quelque chose comme ça, oui. » Puis, je m'approchais d'un banc et m'y asseyais, la tête entre mes mains, attendant qu'elle s'assoie à côté de moi. Contre toute attente, la jeune fille resta debout, soit, elle faisait ce qu'elle voulait. « Tu cours super vite ? Tu te fonds avec les formes ? Je ne sais pas, moi .. » Elle aurait pu dire que j'étais folle ou n'importe quoi, mais non. Cela m'incitait à continuer sur ma lancée, même si je disais totalement n'importe quoi. « Tu habites où, pour voir ? » Bah quoi, j'avais bien William qui savait se transformer en tigre qui vivait juste dans le même hôtel que moi, si elle vivait également à l'hôtel, j'avais de quoi me poser des questions .. Car oui, on m'avait quand même mise en garde contre les autres étages que le 4e, et tout cette affaire devenait extrêmement louche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristen A. Daniels

avatar

Féminin Nombre de messages : 67
Age : 24
Race : Métamorphes
Pouvoir : maîtrise le temps
Avatar : Avril Lavigne
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Arrivée tardive [PV Enea ]   Sam 25 Avr - 21:03

Elle se prenait donc pour une déesse ? Bizarrement, j’adorais cette fille quand elle était en plein délire, d’habitude je la trouvais un peu trop coincée mais quand elle délirait elle devenait quelqu’un que je pourrais vraiment fréquanté. Quand elle délire bien sur ! C’est dingue quand-même a quel point on peut changer quand on délire. Moi, quand je suis malade, je pleure pour un rien et deviens douce comme un agneau. Tout le contraire de moi en état normal en fait !

Ensuite elle me dit qu’elle allait genre me transformer en crapaud. J’aurais adoré vivre cette expérience. Pouvoir sauter partout, de nénuphars en nénuphars, a bouffer des mouches…euh, nan, en fait je ne veux pas devenir un crapaud, je me demande pourquoi j’ai pensé ça. Ca n’a aucun sens, je préfère rester moi même. Etre Kristen, c’est déjà pas mal ! On va s’en tenir là.
Une fois que je deviendrais une super fan de moi-même je penserais a devenir quelqu’un d’autres, mais en attendant je vais continuer a être une métamorphes. Ca me suffit.

Courir vite ? J’ai toujours été deuxième en course mais bon, quand même pas a ce point là. Me fondre avec les formes ? Ca me rappelle une pub a la télé ou une femme se cache derrière un lampadaire, mais je ne suis pas aussi fine. Elle ne sait pas. Parfait. Je ne veux pas qu’elle sache.
« Tu te rapproches un peu »
Elle me demanda ou j’habitais, j’avais envie de lui dire que j’habitais dans un égout de Manhattan, mais n’étant pas a Manhattan je me contentais de lui dire la vérité. Mais elle n’était pas très reluisante. J’habite un appartement pourri dans un hotel pas terrible, terrible. Le papier peint se décolle par endroits, ma bibliothèque n’est qu’un skateboard sur lequel mes mangas et CD tienne dans un équilibre des plus douteux. Et mes vêtements s’entassent comme ils peuvent dans une armoire bancale. La plupart ne sont que rouges et noirs. J’ai un appart’ minable mais il est a mon image bordélique et inquiétant.
« J’habite a l’Auschwitz Hotel. Pourquoi ça ?“
De quoi se mêlait-elle ? Parce que j’habitais dans un hotel j’étai automatiquement une personne anormale. Moi aussi, j’aimerai une maison avec un jardin, un mari et des enfants, une famille, ce que je n’ai jamais eu en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enea P. Bennett

avatar

Féminin Nombre de messages : 656
Age : 25
Race : Humaine
Pouvoir : Celui de toujours tout compliquer
Avatar : Kristen Stewart
Date d'inscription : 17/01/2009

• Remove your costume •
• Relations:
• Pseudo: Bou
• Avatar by: Mon amour de toujours et mon esclave sexuel préféré

MessageSujet: Re: Arrivée tardive [PV Enea ]   Ven 1 Mai - 4:15

    Je continuais dans mon délire, et bizarrement, elle jouait également. Je ne pouvais pas dire que j'appréciais ce moment, mais il ne m'était pas détestable. Après tout, si elle était aussi étrange pour moi, c'était qu'elle devait forcément avoir un truc différent de la majeure partie de la population. Il fallait toujours qu'il y ait un petit quelque chose pour m'intriguer, et même si elle devait quelque peu m'insupporter, j'étais sure qu'il y avait quelque chose de très important chez elle qui m'échappait. J'énonçais la liste des super pouvoirs car, si j'avais eu le même sentiment avec Aidan, il s'était révélé être doté d'une force surnaturelle, et que ça pouvait bien être un truc de ce genre avec elle. Je n'étais pas à la dernière de mes surprises, tant je découvrais des évènements de plus en plus inexplicables à la crosse. « Tu te rapproches un peu » J'affichais un sourire triomphant, et laissait tomber mon dos sur le dossier du banc. J'étais un peu beaucoup dans le cirage, et je devenais tellement extravertie que cela m'inquiétait. Et si après elle me collait parce qu'elle croyait que j'étais amoureuse d'elle ou un truc du genre ? Il ne fallait pas laisser ce genre de choses arriver. « Superbe, je garde mes autres suppositions pour tout à l'heure alors. Il ne faut pas gâcher le suspens. » Je rigolais à gorge déployée -cela faisait presque peur-, et m'arrêtais alors que je commençais à tousser horriblement. Cette crise de toux passagère arrêtée, j'écoutais ce qu'elle avait à dire concernant son lieu d'habitation. « J’habite a l’Auschwitz Hotel. Pourquoi ça ?“ Hun hun, c'était bien ce que j'avais supposé. Elle était bizarre, c'était sur, aussi bizarre que les trois quart des gens que je pouvais bien croiser tous les jours dans l'hôtel. « Tiens c'est drôle on est presque comme des .. voisines, c'est ça ! Oui, j'habite à l'hôtel aussi, même que mon colocataire est un homme adulte terriblement sexy qui te ferais rougir.. » Il fallait vraiment que j'aille dans mon lit là, ça n'allait plus du tout du tout ! Je délirais totalement. Les mots qui sortaient de ma bouche n'étaient vraiment pas dignes d'une enea ! Je soupirais et étendais les jambes. « On pourrait se faire des sorties à deux, entre copines, parler de garçons et ce genre de trucs tu dois aimer ça, non ? » Je passais une main dans mes cheveux et lui lançais un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristen A. Daniels

avatar

Féminin Nombre de messages : 67
Age : 24
Race : Métamorphes
Pouvoir : maîtrise le temps
Avatar : Avril Lavigne
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Arrivée tardive [PV Enea ]   Mar 23 Juin - 19:28

Il ne faut pas gacher le suspens ! Qu'est ce qu'in ne faut pas entendre ! Il n'y avait aucun suspens ! Je savais ce que je suis, et elle non. Voilà. On a fait le tour de la question. Et puis le "pour tout a l'heure" croyait-elle vraiment que j'allais rester ici a l'écouter me parler de choses totalement loufoques pendant des heures et des heures ? Mais vous savez ce qui est le pire ? C'est que oui, j'allais rester ici, aussi longtemps qu'elle délirerai, je l'écouterais et discuterais avec elle. Ca m'occupait et ça m'amusait terriblement.
Elle se mit a rire tellement fort, que j'aurais presque peur. Elle avait juste l'air d'une folle. Peut-être l'était-elle et que donc elle ne savait strictement rien de ce qu'elle avancait, et donc je n'avais rien a craindre, demain elle ne se souviendrait peut-être pas de notre discussion. Mais vu le nombre de peut-être qu'il y avait dans mon résonnement, je préféra ne pas prendre de risques, je nierai tout en bloc.
Ensuite elle fut prise d'une quinte de toux affreuse. On aurait dit qu'elle allait cracher ses poumons.

Elle me sortit une connerie immense. Nous étions voisines. Ô quel bonheur ! Je leva les yeux au ciel. D'abbord, pourquoi habitait-elle dans le repère des métamorphes et autres créatures ? Ne se rendait-elle pas compte qu'elle risquait sa vie au moindre instant ? Ensuite, elle me parla de son colloc, et même si effectivement, un garçons m'aurait plu je ne pouvais m'epêcher de trouver cela terriblement niais quand elle en parlait.
" je ne rougis pas devant un garçon comme une vierge effarouchée "
Oui, oui,oui, bla, bla,bla, je suis méchante et patati et patata ! Mais voilà, je ne rougis plus on peut me parler de tout je garde tout mon stress a l'intérieur de moi, aucun signe extérieur.

Elle voudrait qu'on se fasse des trucs entre copines. Je lui ferait des nattes et elle me fera les ongles! (ironie pure et simple)
"parler de garçons, oui. Avec toi, non."
Et là vous me refait intellectuellement votre sermont morale sur la bonté et la gentillesse que les humains doivent aoir l'un envers l'autre. Et moi, je dis non ! Je ne suis pas comme ça ! Bien sur, moi aussi je suis pour la paix dans le monde et l'entende des être vivants et tout, mais c'est plus fort que moi, je suis obligée d'être piquante et distante avec cette fille. Même si elle délire, elle en sait un peu trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée tardive [PV Enea ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée tardive [PV Enea ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» il m'est arrivé un truc bizarre
» New Burgman Fraichement arrivé d'Espagne
» Notre admin est bien arrivée !
» [Arrivée] Manuel Bühler (Yverdon-Sport FC - Suisse)
» [Arrivée] Gladson Awako

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEAVE OUT ALL THE REST :: •• La Crosse •• :: • La Crosse High School • :: • Hall d'entrée •-
Sauter vers: