AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Once upon a time ... ( Aidan. )

Aller en bas 
AuteurMessage
Summer D. Jackson

avatar

Féminin Nombre de messages : 344
Age : 25
Race : Immortelle.
Pouvoir : Instinc animal. *
Avatar : Scarlett Jonhansson
Date d'inscription : 20/01/2009

• Remove your costume •
• Relations:
• Pseudo: _ Say'.
• Avatar by: _ Adjan (L)

MessageSujet: « Once upon a time ... ( Aidan. )   Sam 7 Fév - 0:06

    La bibliothèque allait devenir mon repère, je le pressentais. Endroit calme, silencieux et accessoirement, rempli de bouquin, le bâtiment était devenue ma résidence secondaire. Après les cours, je repassais fréquemment lire un peu, et emprunter d'autres livres. La bibliothèque de La Crosse était bien fournie, mais incroyablement mal rangée. Pestant, je me retrouvai donc en plein milieu d'une allée poussiéreuse, et les nerfs à vif de chercher un livre. Enfin non. Pas un livre. Le livre. Celui qu'il me fallait absolument, alors que j'aurai pu en choisir un autre. Celui que je voulais lire, alors que ce n'était pas mon genre. Celui qui était connu, mais que je cherchais juste pour sa qualité d'écriture ... Raison & sentiment, de la magnifique Jane Austen ... C'était un classique, mais je ne l'avais jamais lu. Honte à moi. Et forcément, impossible de trouver un exemplaire de ce satané livre dans cette pièce qui commençait à me sortir par les yeux. Me passant la main dans les boucles blondes qui tressautaient aux rythmes de mes pas, je soupirai. Pourquoi ce livre était-il le seul manquant ? C’était bien ma veine ça. Généralement, je trouvais toujours bien un livre intéressant dont personne n’avait rien à faire, et que je pouvais donc emprunter sans problème. Je pensais que cela serait pareil aujourd’hui. Franchement, qui, à notre époque, voudrait lire du Jane Austen ? A part moi, bien entendu … Mais comme j’avais une éternité pour lire les livres du monde, je prenais mon temps. Éternité. Ce mot me fit frissonner. Malgré le fait que j’ai été élevée dans l’optique d’une vie éternelle, cette perspective m’ennuyait toujours. L’idée même de perdre peu à peu les gens auxquels j’allais m’attacher me hantait. Parce que même si je m’interdisait à tout instant de ne pas m’accrocher aux humains, cela relevait presque de l’impossible. Bien sûr, il y avait énormément de mortels trop vaniteux et puérils que pour s’y attacher. Mais il y avait aussi les autres. Peu assurée, je m’y attachait de plus en plus, sans le vouloir. Et cela m’angoissais. D’abord parce que je risquais de les tuer si je perdais le contrôle, mais aussi parce qu’ils allaient mourir, et pas moi.

    Tendant la main, je frôlais doucement d'un doigts glacés les reliures des livres 'étalant devant moi... Un léger sourire vint se dessiner sur mes lèvres, et je me forçais à arrêter de penser à ça. Après tout, il y avait bien d'autres livres dans cette salle ... Mais pas celui que je voulais. Mon énervement face à cette stupidité m'amusait un peu, et mon sourire s'agrandit. J'étais folle, c'était un fait. Mais au final, cela ne me dérangeais pas. Après tout, la folie me permettait de ne pas sombrer dans la dépression, et c'était pas mal. M'approchant, je parcourus d'un œil averti les titres qui défilaient sous mes yeux. Et pour la quatrième fois, je repérai l'espace entre deux livres. L'endroit où aurait du être rangé mon livre. Jurant pour la énième fois, je me mordis les lèvres. Pourquoi avait-il fallu que ma dernière lubie soit celle de lire ce livre par mis tant d'autre ? Enfin. Soupirant, j'effaçais mon sourire. Mes doigts s'arrêtèrent dans l'espace vide, et je fini par m'immobiliser ici. Je cherchais évidemment une solution qui ne venait pas. Tout simplement parce qu'il n'y en avait pas. Tant pis. M'écartant, je me mis à chercher un autre livre, et fini par le trouver. Orgueil et préjugé. Je lirai celui là en attendant l'autre. Le prenant, je me dirigeais vers une partie plus ancienne de la bibliothèque, ou peu de gens allaient. J'évitais les tables, et me dirigeait rapidement vers un des larges appuis de fenêtre. Souple et félines, je m'y installais d'un bond rapide, et ouvrait mon livre. Dès les premières pages, je me plongeais dans l'histoire, évitant ainsi de penser à l'autre livre, et à tout mes autres problèmes. Invariablement, j'appréciais le caractère d'Élisabeth Bennett, et je l'associais au mien. C'était vrai, il y a avait une ressemblance. L'orgueil, la moquerie. Mouai. Certains ingrédients étaient typique de l'époque, mais l'histoire était très bien écrite.

    Pourtant, alors que je tournais les pages bien plus vite que ne l'aurait fait un humain, un pressentiment m'assaillit. Pas un pressentiment léger. Non. Une vraie impression de danger, tout droit sortie de mon instinct plus que animal. Sans m'arrêter de lire, j'attendis un instant, puis relevait la tête, tendue. Et mon regard tomba sur un immortel. Lui souriant légèrement, je soupirais. Si à cet instant, je n'avais pas laisser mon instinct félin prendre le dessus, jamais je n'aurai su qu'il arrivait. Aidan était plus âgé que moi, mais aussi plus doué, il n'y avait pas besoin de vérifier. Je manquais d'expérience. Fermant le livre, après avoir retenu mentalement la page, je m'interrogeais un instant. Penser en compagnie d'Aidan n'était pas marrant, vu que je savais qu'il m'écoutait. Néanmoins, je savais que lorsque certaines de mes pensées devenaient celle d'un prédateur, mon esprit suivait un cours plutôt chaotique. En gros, rien qui ne puisse aider l'éternel à me comprendre. C'était mieux comme ça. Mon cerveau était un fouillis encombré d'idées précises, de débilités, de questions, de moqueries ... Le jeune homme aurait de quoi s'amuser. Pourtant, sans le quitter des yeux, j'émis une salutation, qui lui était bien sûr destinée. Je savais qu'il l'entendrait, vu qu'elle devait être en avant par rapport au reste. Je lui souris, continuant calmement d'éparpiller ce qui trottait dans mon cerveau afin de l'ennuyer. Après tout, je trouvais injuste qu'il ait un tel avantage. Toujours assise sur l'appui de fenêtre, je le détaillait du regard. Pas une fois je ne pensais à Enea, et ce fut tant mieux pour elle. Après tout, il n'est pas bon pour une humaine de revenir trop souvent dans les dire d'un éternel, quel qu'il soit ... Mais, alors que le silence régnait toujours, je ne put m'empêcher d'émettre une question, sans ouvrir la bouche ... « Je suppose que tu sais où se trouve le livre que je cherchais ? » Effectivement, il devait m'écouter depuis un moment. Et savait donc pourquoi je jurai en pensée depuis un moment. Et je me doutais qu'il posséderait l'information me permettant d'obtenir ce bouquin. Ou bien il aurait le bouquin directement. C'était tout à fait son style ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://b-0uh.skyrock.com
 
« Once upon a time ... ( Aidan. )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ProA arbitrage] Le « precision time system » arrive
» TIME
» La Time Machine PBP
» Ensiferum, token of time
» Queva one more time....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEAVE OUT ALL THE REST :: •• La Crosse •• :: • Bibliothèque •-
Sauter vers: